Colruyt surprend positivement, Celyad fait douter (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles a essuyé des prises de bénéfices ce mardi, plombé notamment par ses valeurs cycliques. Le titre Colruyt a évolué en tête du Bel 20 grâce à la publication de résultats semestriels globalement meilleurs qu'attendu.

Après avoir ouvert en légère baisse, le Bel 20  s'est progressivement enfoncé dans le rouge, ce mardi, sur fonds d'attentisme général. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé la séance sur un repli de 0,38% à 3.927,63 points. 

À sa tête, Colruyt a bondi de 4,90% à 49,62 euros. Le distributeur a publié lundi soir – avec un jour d'avance – des résultats semestriels supérieurs aux attentes. "Malgré une concurrence accrue, la position de Colruyt sur le marché reste très solide. La trésorerie nette a atteint 276 millions d'euros, le bilan reste donc solide lui aussi", a souligné KBC Securities, dans une note. Comme d'autres brokers, il a cependant pointé la valorisation "élevée" du titre.

L'action Argenx a de son côté pris 1,89% à 140 euros grâce aux commentaires positifs d'un courtier. La société d'investissement américaine Wedbush a relevé son objectif de cours à 161,9 euros, contre 153,8 euros auparavant. La recommandation reste à "surperformer".

Le groupe biopharmaceutique UCB (-0,72% à 72,16 euros) a fait état de résultats positifs pour un essai clinique de phase II testant le rozanolixizumab dans le traitement thrombocytopénie immunitaire primaire. Un impact favorable sur le nombre de plaquettes a été mesuré chez les patients testés.

Celyad lanterne rouge

Hors Bel 20, Celyad a chuté de 9,20% à 10,26 euros. La biotech a présenté lundi, lors du congrès annuel de l'American Society of Hematology (ASH), une mise à jour de son programme autologue pour le traitement de la leucémie myéloïde aiguë (LMA) réfractaire ou récidivante et des syndromes myélodysplasiques (MDS). L'utilisation progressive du procédé de production OptimAb est en train d’améliorer les performances des produits candidats les plus avancés, CYAD-01 et 02. 

Le titre bpost a pour sa part lâché 2,10% à 10,50 euros. Le gouvernement belge a prolongé de deux ans la concession pour la livraison de journaux et de magazines en Belgique. Les termes du contrat n'ont pas été modifiés. "Bonne nouvelle car cela garantit une contribution importante de l'État (environ 170 millions d'euros) sur un total de 270 millions d'euros", a réagi ING, dont la recommandation reste toutefois à "conserver" avec un objectif de cours fixé à 8,25 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n