Consensus Bel 20: hausse du potentiel pour le troisième mois consécutif

Galapagos a animé le marché suite au retard pris par son médicament vedette.

Dans un contexte relativement calme lié à la fin de la période des résultats semestriels, les objectifs moyens sont restés pratiquement stables (-0,04% en moyenne), la lourde baisse de Galapagos (-24%) étant compensée par la progression sur WDP (+14%), Ackermans (+3%) et Aperam (+3%).

De leur côté, les cours des composantes de l’indice Bel 20 ont reculé pour le troisième mois d’affilée, emmené très largement par la dégringolade de Galapagos (-28%) et dans une moindre mesure de Sofina (-6%), UCB (-6%) et Telenet (-6%). La moitié des valeurs de l’indice Bel 20 ont néanmoins affiché une progression depuis la mi-août, Solvay (+7%) et Barco (+5%) se démarquant à la hausse.

-28%
La baisse du titre Galapagos en un mois.

Dans l’ensemble, le potentiel moyen des principales valeurs belges s’est de nouveau écarté pour dépasser désormais 14%, avec des décotes significatives par rapport à leur objectif moyen pour des groupes comme Barco (45%), Telenet (35%) ou Galapagos (28%).

Gagnants et perdants         

Galapagos a été de loin la valeur la plus entourée de ces dernières semaines, avec de nombreuses révisions baissières tant au niveau des recommandations (Degroof Petercam) que des objectifs de cours (KBC Securities, Jefferies, UBS, Credit Suisse, Kempen, Bryan Garnier, Barclays Capital). La FDA a demandé davantage de données avant de pouvoir approuver la commercialisation du Filgotinib, le traitement le plus avancé dans le pipeline du groupe biotech. Cette nouvelle repousse de plusieurs trimestres une mise sur le marché du produit (qui ne devrait plus intervenir avant le début 2022), et les analystes craignent que ce retard ne laisse la porte grande ouverte à la concurrence, notamment le Rinvoq d’AbbVie. Ils ont en conséquence très lourdement ajusté à la baisse leurs attentes pour les ventes du Filgotinib.

Ageas a enregistré plusieurs révisions favorables durant le mois écoulé, avec un avis remonté à l’achat chez Berenberg et des objectifs sensiblement remontés chez JP Morgan Cazenove et UBS. Les analystes citent notamment le maintien du dividende et du programme de rachats d’actions pour l’exercice en cours, ainsi que la poursuite de la croissance sur le marché asiatique.

Cofinimmo a vu ses avis remontés à deux reprises vers l’achat chez ABN Amro et chez Degroof Petercam. Ce dernier courtier souligne la hausse du poids des maisons de repos dans l’activité du groupe, qui ne se reflète toujours pas dans la valorisation qui continue d’afficher une décote importante par rapport à des "pure players" comme Aedifica ou CP Invest. Il souligne également le coup d’accélérateur donné par la nouvelle direction au processus de transformation du portefeuille.

WDP a enregistré plusieurs révisions favorables au niveau de ses objectifs, les résultats semestriels ayant confirmé des perspectives très favorables pour le développement du commerce sur internet. ABN Amro a remonté sa note vers "conserver" tandis que d’autres courtiers (Morgan Stanley, etc.) ont relevé leur objectif.

Autres avis                                                                           

Ackermans & van Haaren été remonté à l’achat chez ABN Amro avant la publication des résultats semestriels.

Aedifica été relevé en position favorable chez Leleux Associated Brokers, l’analyste soulignant la solidité de la structure financière et la croissance attendue du portefeuille.

Argenx a vu son avis relevé à l’achat chez KBC Securities, suite à l’acquisition de Momenta (par Johnson & Johnson), un groupe actif dans le même domaine thérapeutique.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés