Déjà un effet Bel 20 sur Elia et Melexis (Débriefing actions belges)

©BELGA

Alors que l'indice vedette va connaître des changements dans sa composition, les investisseurs se sont rués sur les titres des deux prochains membres du Bel 20.

Contrairement aux grands indices européens, le Bel 20 (-0,78%) a connu une séance délicate, plombé par le repli de plusieurs de ses grands noms. Parmi eux, ING (-3,66%), plus forte baisse du jour au sein de l'indice de référence. Un indice que la banque va quitter tout comme Barco (-1,14%) le 22 mars prochain. Le traditionnel nettoyage de printemps du Bel 20 envoie en revanche les titres Elia (+2,90%) et Melexis (+4,93%) dans l'arène de l'indice phare du marché bruxellois.

AB InBev (-1,77%), Solvay (-2,50%) et KBC (-1,00%) faisaient également partie des perdants du jour. À l'autre extrême du classement, Sofina (+3,08%), Argenx (+0,38%) et Aedifica (+1,44%) se sont distinguées parmi les plus fortes hausses du jour.

Le spécialiste de l'acier inoxydable, Aperam (+2,04%) a retrouvé le chemin de la hausse grâce au rebond du prix des matières premières.

GBL a progressé de 0,95% alors que, Frère-Bourgeois, le holding de tête de la famille Frère vient d'être scindé dans une logique de simplification.

À l'inverse, Ageas (-0,34%) a reculé malgré un relèvement d'objectif de cours de la part des analystes de RBC Capital Markets.

Hors Bel 20, bpost (-1,86%) a encore souffert après la déculottée à 17% de la veille. Des administrateurs réclament la tête du CEO de l'opérateur postal. Ils mettent en avant les résultats décevants, un titre qui dévisse, des managers qui quittent le navire ou encore une enquête sur une entente sur les prix pour mettre la pression sur Jean-Paul Van Avermaet, l'actuel patron de bpost.

L'action a toutefois bénéficié du soutien de Frank Claassen. L'analyste de Degroof Petercam a réduit ses ambitions sur la valeur, mais il reste à l'achat. Il estime que bpost a joué la carte de la prudence dans ses prévisions et qu'"à partir de maintenant l'entreprise est plus susceptible de surprendre positivement que négativement". Le nouvel objectif de cours fixé par Frank Claassen, soit 11 euros, offre un potentiel haussier de 30% par rapport au cours de clôture de ce mercredi.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés