Des avis partagés sur le nouvel achat d'UCB (débriefing actions belges)

©Photo News

La Bourse de Bruxelles a profité de l'élan général des marchés d'actions pour revenir au-dessus des 3.600 points, soutenue par ses valeurs cycliques. UCB a racheté une société américaine pour 2 milliards d'euros.

Après avoir ouvert sur une note stable (+0,02%), le Bel 20 a piqué du nez en début de séance avant de progressivement réduire ses pertes et même évoluer en territoire positif. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé sur une progression de 1,39% à 3.657,77 points. Les valeurs cycliques comme ING (+4,45% à 9,47 euros), Aperam (+3,40% à 21,30 euros), KBC (+2,82% à 59 euros) ou encore Umicore (+2,73% à 35,37 euros) ont porté la tendance.

Le groupe biopharmaceutique UCB (+1,87% à 64,38 euros) a annoncé l'acquisition de la société américaine Ra Pharmaceutical. Selon les termes de l'accord, ses actionnaires recevront 48 dollars en espèces pour chacune de leurs actions. Ce qui correspond à une valeur totale de 2 milliards d'euros. "Nous attendions depuis un petit temps déjà une acquisition de la part d'UCB pour enrichir le pipeline. L'acquisition devrait se traduire par une nette contribution au chiffre d'affaires à partir de 2024 et c'est bienvenu, compte tenu de la pression existante sur le portefeuille actuel", ont commenté les analystes de KBC Securities.

D'autres observateurs sont cependant moins enthousiastes. Oddo Securities estime que l'acquisition est "très chère". "L'opération se traduit aussi par une dilution significative du bénéfice par action jusqu'en 2022 environ, quand les ventes du Zilucoplan (contre la myasthénie grave) débuteront", indique de son côté Kepler Cheuvreux. Lire notre article

L'enquête sur Nyrstar prend un nouveau tournant

Hors Bel 20, MDxHealth a gagné 2% à 1,02 euro. Valiance Asset Management, une société d'investissement britannique qui agit pour le compte d'investisseurs externes, a renforcé sa participation dans la biotech belge. Via trois entités, elle détient à présent 15,82% du capital.

Le titre Nyrstar a pour sa part lâché 0,99% à 0,20 euro. Le gendarme belge des marchés financiers, la FSMA, a annoncé avoir saisi l'auditeur afin qu'il vérifie si le groupe industriel a rempli ses obligations de société cotée en matière d'informations auprès du marché et de ses actionnaires. Cette enquête peut se conclure par une sanction administrative, voire le transfert du dossier au parquet. Rappelons que le lanceur d'alerte Gilbert Guinikoukou affirme que Nyrstar n’avait pas publié de résultats financiers corrects durant plusieurs années et avait ainsi trompé le marché et ses banques créditrices. Lire notre article

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect