Des biotechs en fête, des investissements applaudis chez Euronav

Le Bel 20 a retrouvé son plus haut niveau depuis 2007 porté par des biotechs en grande forme et des résultats d'entreprises accueillis de manière diverse.

La Bourse de Bruxelles a connu une semaine en forte hausse. Le Bel 20 a retrouvé son plus haut niveau depuis 2007, en terminant ce vendredi à 4185,44 points. Il a enregistré une progression de 2,2% d'un vendredi à l'autre. 

► Les valeurs biotechs de l'indice se sont placées en tête du classement hebdomadaire. Argenx a gagné 6,11% sur la semaine. Le titre a bénéficié du suivi d'un nouveau courtier. Bank of America Merrill Lynch a entamé le suivi de la valeur avec une recommandation d’achat et un objectif de cours de 181 dollars. Galapagos a pris 6,25%. La capitalisation boursière de la société a dépassé 15 milliards d'euros. Celle-ci se rapproche de la capitalisation d'UCB, qui pointe à 17,42 milliards d'euros. Les deux biotechs évoluent à des cours records.

► La Société Immobilière Réglementée (SIR) WDP a progressé cette semaine de 5,02%. Son titre se trouve aussi à un niveau record. 

Nous voyons un risque d'impact du coronavirus sur Melexis dans le courant de 2020.
Mark Hesselink
Analyste chez ING


KBC n'a pas encore retrouvé son niveau record atteint avant la crise financière. Mais le titre a pris 2,11% d'un vendredi à l'autre, porté par les résultats du bancassureur. Au cours du quatrième trimestre 2019, il a dégagé un bénéfice net de 702 millions d'euros, au-dessus des attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur un montant de 664 millions d'euros. Il s'agit du meilleur trimestre de l'exercice, qui se clôture sur un résultat net de 2,489 milliards d'euros. "Les chiffres sur l'assurance non-vie nous ont particulièrement surpris", a souligné Bart Jooris, analyste chez Degroof Petercam. Outre le versement d'un dividende total de 3,5 euros par action, KBC va également procéder au rachat de maximum 5,5 millions de ses propres actions. Ce qui représente une opération de quelque 400 millions d'euros.

Umicore a bondi de 6,99% sur la semaine. Plusieurs courtiers ont relevé leur objectif de cours sur le titre. Mais JPMorgan a abaissé sa recommandation à "neutre" contre "surpondérér" précédemment. 

► Barco a pris 1,07% sur la semaine. Les bénéfices du groupe d'imagerie ont été supérieures aux attentes. Mais les investisseurs n'ont pas apprécié la prudence de la société, qui face à l'épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19), vise une croissance d'environ 6% de ses revenus cette année. Le groupe a majoré son dividende de 35 centimes pour atteindre 2,65 euros. Il a également annoncé la division du titre par sept. Il espère voir ses nouvelles actions cotées le 1er juin prochain.

Telenet (-2,87%) a également provoqué une déception sur les marchés avec ses résultats. L'opérateur de télécoms compte proposer un dividende complémentaire, se lancer d’une opération de rachat d’actions et va également lancer une plateforme streaming avec DPG Media. Mais chez KBC Securities, l'analyste Ruben Devos relève que le dividende proposé est inférieur aux attentes.

► Sur le marché élargi, Sabca a pris 16,3% sur la semaine et a signé la meilleure progression de la Bourse de Bruxelles. La société a trouvé un repreneur qui lui permet de redevenir un acteur 100% belge. Sabena Aerospace et le bras financier de l'Etat belge, la SPFI, ont proposé de racheter les parts du groupe détenues par Dassault pour 74,6 millions d'euros. A l'issue de la transaction, le titre sera retiré de la cote.

► Asit Biotech a gagné 10,2%. La biotech a reçu un sursis de quatre mois pour se redresser.

Akka Technologies a progressé de 9,47% en variation hebdomadaire. Le groupe français de technologie a annoncé jeudi détenir 72,89% du capital du groupe informatique norvégien Data Respons dans le cadre d'une offre publique d'achat (OPA) amicale, achevée la veille.

Euronav a avancé de 7,28% d'un vendredi à l'autre. La société spécialisée dans le transport maritime de produits pétroliers a annoncé mercredi l’acquisition de trois superpétroliers (VLCC) de dernière génération (type Eco). Les analystes ont jugé le prix payé par Euronav (93,5 millions de dollars par vaisseau) très raisonnable. "Nous voyons ceci comme un geste opportuniste de la société, capable de réagir rapidement grâce à un bilan solide et des positions de liquidités robustes", a indiqué Cédric Duinslaeger, analyste chez KBC Securities. 

Care Property a pris 8,6% sur la semaine. Mais la SIR n'a annoncé aucune information. VGP a également progressé de 8,42% d'un vendredi à l'autre, sans explication, si ce n'est que les investisseurs ont recherché les valeurs immobilières en Belgique et en Europe. Eurocommercial Properties a gagné 6,82% sur la semaine, dans la foulée.

Melexis a avancé de 5,12% en variation hebdomadaire. Pourtant, d'après ING, le virus Covid-19 pourrait affecter les ventes de l'entreprise belge dans les prochains mois. "Nous voyons un risque d'impact du coronavirus sur Melexis dans le courant de 2020", indique Marc Hesselink, analyste chez ING. Sensata Technologies, le plus gros client de la société, a déclaré s'attendre à un impact du virus Covid-19 sur ses ventes lors de la présentation de ses résultats du quatrième trimestre.

Fagron a perdu 2,52% sur la semaine. Pris ensemble, les résultats de la société publiés cette semaine sont mitigés, indiquent les analystes de Lenny Van Steenhuyse et Sandra Cauwenberghs de KBC Securities. "En Europe, le chiffre d'affaires et les marges sont sous pression à l'opposé de l'Amérique latine, tandis qu'aux Etats-Unis le léger ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires est compensé par une amélioration des marges. Compte tenu de la valorisation actuelle de l'action et du manque de visibilité sur les éléments qui pourraient améliorer les fondamentaux de l'entreprise, la prudence est de mise."

► La plus forte baisse hebdomadaire a été signée par Acacia Pharma (-11,28%), dont le titre montre une grande volatilité. 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect