Des résultats "solides" pour Tessenderlo (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles a finalement démarré la semaine en hausse grâce aux signes d'apaisement entre les États-Unis et la Chine. De son côté, MDxHealth sourit. Son SelectMDx est de plus en plus soutenu par les compagnies d'assurance américaines.

Encore sous le choc des propos tenus par Donald Trump vendredi soir, le Bel 20  a commencé la semaine sur une note négative, ouvrant en baisse de 0,51%. Mais c'était sans compter les nouvelles déclarations - plus diplomatiques - du Président américain lundi matin. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a alors repris de la hauteur pour flirter avec la barre symbolique des 3.500 points. Il a clôturé la séance sur une progression de 0,23% à 3.487,04 points. Les valeurs bancaires telles que KBC (+1,29% à 51,92 euros) et ING (+0,84% à 8,48 euros) ont soutenu la tendance.

Le titre Galapagos est de son côté resté proche de son point d'équilibre, reculant de 0,07% à 148,80 euros. La biotech belgo-néerlandaise a officiellement bouclé son accord de collaboration avec le géant américain Gilead pour 5 milliards de dollars. Le laboratoire a payé 3,95 milliards de dollars à Galapagos et investi environ 1,1 milliard dans le capital. Sa participation dans la biotech s'élève désormais à 22%.

La banque britannique Barclays a, par ailleurs, revu son modèle de valorisation pour Galapagos, en prenant en compte cet accord avec Gilead. Son objectif de cours grimpe ainsi à 170 euros contre 140 euros précédemment.

Une bonne nouvelle pour MDxHealth

Hors Bel 20, MDxHealth s'est envolé de 15,35% à 1,17 euro. La compagnie d’assurance-maladie américaine Palmetto GBA conseille de rembourser le test de dépistage du cancer de la prostate, le SelectMDx, effectué par MDxHealth aux patients relevant du système de soins de santé Medicare.

Tessenderlo (+1,92% à 26,60 euros) a pour sa part dévoilé des résultats légèrement supérieurs aux attentes pour le premier semestre 2019. Hors acquisition de T-Power, son chiffre d’affaires a progressé de 5,4% à 890,3 millions d’euros. Et son ebitda ajusté grimpe de près de 30% à 145 millions d’euros. "Tessenderlo a réussi à délivrer des résultats solides, même dans la division agro. La confirmation des prévisions annuelles est également une annonce positive car nous craignions que la faiblesse des conditions agricoles ne pèse sur les perspectives", a indiqué Nathalie Debruyne, de Degroof Petercam.

Le ton est par contre moins optimiste du côté de son principal actionnaire, Picanol (-2,54% à 61,40 euros). Le groupe de métiers à tisser a averti que son ebitda ajusté pourrait être inférieur à celui de 2018. En réaction, KBC Securities a réduit son objectif de cours à 70 euros contre 80 euros précédemment.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés