Deux avis pessimistes pour Solvay (débriefing actions belges)

©BELGA

UBS et Credit Suisse ont réduit leurs recommandations sur Solvay. L'action du groupe de chimie a battu en retraite. Les biotechs argenx et Galapagos se sont distinguées, tout comme Barco.

La Bourse de Bruxelles s'est inscrite dans la tendance négative qui a prévalu en Europe ce lundi, à cause des craintes liées aux risques géopolitiques, ravivées par les violences survenues à Hong Kong. Le Bel 20  a perdu 0,22%.

Umicore  a abandonné 2,57%. L'action du spécialiste de la technologie des matériaux avait fait l'objet d'une intense spéculation vendredi dernier, à cause de rumeurs d'un possible intérêt du français Total pour une acquisition du groupe belge, une hypothèse toutefois rapidement démentie par les deux sociétés.

Solvay  a cédé 1,87%. Deux banques suisses ont réduit leur recommandation sur l'action du groupe de chimie. UBS est passé à "neutre", contre "acheter" auparavant, avec un objectif de cours ramené à 100 euros, contre 105 euros précédemment. Selon la banque, le résultat opérationnel du groupe belge risque de souffrir, l'année prochaine, d'une baisse de régime dans le secteur automobile, le pétrole et l'électronique grand public. De son côté, Credit Suisse a également abaissé son rating à "neutre", contre "acheter" antérieurement, tout en réduisant son objectif de cours de 105 à 101 euros. La banque estime que la stratégie visant à accroître les bénéfices ne portera ses fruits qu'à la fin de la période allant de 2020 à 2024.

Cofinimmo  a reculé de 1,19%. L'action de la SIR (société immobilière réglementée) a subi des prises de bénéfice après avoir gagné plus de 3% la semaine dernière, grâce à des chiffres trimestriels de bonne facture.

L'action argenx  a effectué le chemin inverse: après avoir chuté de plus de 3% vendredi dernier à cause de son augmentation de capital de plus de 500 millions d'euros, le titre de la biotech, jugé bon marché par certains investisseurs, a rebondi de 1,84% ce lundi.

Galapagos  a avancé de 1,24%. Vendredi soir, la biotech a fait état d'avancées sur le filgotinib, son traitement vedette contre l'arthrite rhumatoïde. Selon la société, de nouvelles données démontrent l'innocuité et l'efficacité du traitement.

Barco  a progressé de 1,71%. Berenberg a publié une note optimiste sur l'action du groupe d'imagerie, tout en maintenant son avis à "acheter" et son objectif de cours à 245 euros. Le courtier estime que la croissance de Barco va continuer.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect