Euronav déçoit, Curetis bondit grâce au coronavirus (débriefing actions belges)

©BELGA

Euronav a publié des résultats solides, mais en dessous des attentes des analystes. Une filiale de Curetis veut lancer des tests de diagnostic du coronavirus en Europe.

La Bourse de Bruxelles a reculé ce jeudi, la multiplication des cas d'infection au coronavirus apparu en Chine et les craintes de conséquences économiques importantes et durables favorisant de nouveau l'aversion au risque. Le Bel 20 a lâché 0,94% à 3.927,86 points. 

Ontex a signé l'une des seules progressions de l'indice et aussi le plus fort rebond, avec un gain de 1,77%.  La société immobilière réglementée (SIR) Cofinimmo a elle aussi progressé de 0,14%.

Barco a signé la plus forte baisse (-2,18%). Les valeurs cycliques et bancaires se sont à nouveau retrouvées parmi les plus forts reculs du jour. Aperam a lâché 1,53%, KBC 0,77% et ING 0,59%.

Solvay a perdu 0,82%. Credit Suisse a réduit son objectif de cours à 97 euros contre 101 euros avant. La recommandation reste à "neutre".

Ageas a reculé de 0,59%.  Kepler Cheuvreux estime que le coronavirus peut mettre beaucoup de pression sur l'action. Les revenus en Asie, et en particulier en Chine, ont été le moteur le plus important de la solide performance de l'action de l'assureur en 2019 (+40%), souligne le broker. Celui-ci conseille de "réduire" le titre. Ageas présentera ses chiffres annuels le 19 février.

Sur le marché élargi, Curetis a bondi de 5,79% grâce au coronavirus. Sa filiale Ares Genetics a conclu un partenariat avec son homologue chinois BGI Group, pour rendre disponible en Europe des tests permettant de détecter le coronavirus.  BGI Group a développé une méthode de détection rapide du virus, qui a déjà été approuvée en Chine. Selon le PDG d'Ares Andreas Posch, BGI Group détient avec cette méthode la clé pour rendre l'épidémie de virus, qui a déjà fait 170 morts en Chine, gérable.

Euronav a baissé de 5,13% malgré des résultats solides. Ses chiffres sont ressortis en dessous des attentes des analystes, avec un bénéfice d'exploitation à 252,9 millions de dollars contre 279 millions de dollars attendus par le consensus de marché. Chez KBC Securities, l'analyste Cédric Duinslager a remarqué qu'au cours des dernières semaines, l’action Euronav, ainsi que celles de ses pairs, a pris un coup suite à la baisse des taux de fret et des turbulences macro-économiques. 

Aedifica a perdu 1,48%. La SIR détient 98,2% du capital de Hoivatilat et a lancé une procédure de "squeeze-out".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés