EVS, le retour du champion

©Frédéric Pauwels / HUMA

Le marché belge regorge de petites capitalisations qui disposent d’un net potentiel d’amélioration. Nous avons regardé, parmi les capitalisations inférieures à 1 milliard d’euros, celles qui disposent du potentiel le plus élevé selon les analystes.

EVS  a établi sa renommée sur les systèmes de ralenti en haute définition utilisés sur la plupart des grandes compétitions sportives. Le groupe avait toutefois pour ambition de diversifier plus largement ses sources de revenus en proposant des solutions technologiques qui seraient utilisables sur les plateaux de télévision. Depuis plusieurs années, ce secteur traverse des moments difficiles, en raison notamment de la concurrence accrue des plateformes de streaming qui ont tendance à limiter la croissance des rentrées publicitaires dans les médias traditionnels.

Cyclique

Cette stratégie de diversification n’a donc pas été couronnée de succès, les grandes chaînes de télévision se débattant dans des contraintes budgétaires qui les empêchent d’investir massivement dans de nouvelles solutions technologiques. EVS sort de quelques années boursières qui sont loin d’avoir convaincu les investisseurs, avec une croissance du résultat par action qui a déçu au vu des investissements réalisés, et un cours qui s’est replié de près de 50% durant les cinq dernières années.

EVS a donc conservé un caractère très cyclique, selon que l’exercice soit riche (ou pas) en grands événements sportifs, un domaine dans lequel le groupe a clairement conservé un leadership certain. Après un exercice 2019 qui devrait être en demi-teinte, 2020 devrait par contre assister à une nette accélération de la croissance bénéficiaire, avec notamment les Jeux Olympiques d’été (à Tokyo) et l’Euro de football.

Consensus favorable

Les deux analystes qui suivent encore la valeur sont tous les deux à l’achat, avec un objectif moyen qui permet d’entrevoir un potentiel haussier supérieur à 20%. Le groupe a récemment confirmé ses objectifs pour l’année en cours, avec un meilleur contrôle sur les dépenses opérationnelles et des prises de commandes en progression par rapport au très faible premier semestre 2018.

La direction s’est depuis longtemps engagée à distribuer un dividende stable, ce qui se traduit aujourd’hui par un rendement brut de 4,7%, qui s’accompagne d’un important programme actif de rachat d’actions propres. La mise en place de ce programme (260.000 titres à un cours moyen de 20,83 euros depuis son lancement) a été la conséquence directe de la prise d’une participation de 3,1% dans le capital par Evertz Technologies, un concurrent direct du groupe liégeois. "Cet élément nous avait convaincu de revenir sur une recommandation positive pour EVS", souligne l’analyste de KBC Securities.

Fiche technique

Nom: EVS

Consensus: 2 avis "acheter", 0 avis "conserver", 0 avis "vendre"

Objectif de cours moyen: 26,5 euros

Capitalisation boursière: 308 millions d’euros

Rapport cours/bénéfice 2019: 14,1

Performance sur cinq ans: -41,5%

Performance sur un an: +7,7%

Croissance moyenne BPA attendue 2019/2021: -7,5%

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés