Galapagos en tête des hausses au sein du Bel 20 (débriefing actions belges)

©BELGA

L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a pu compter sur les valeurs bancaires mais aussi sur l'action du chimiste Solvay ou encore sur la forme de la biotech Galapagos. Umicore et Barco seules en baisse.

La Bourse de Bruxelles a bénéficié d'espoirs concernant un accord sur le Brexit, ce mardi. Le Bel 20  a progressé de 1,18%. L'indice belge a pu notamment compter sur une progression de 2,09% d'ING  et sur un gain de 2,07% de KBC . La perspective d'un accord de Brexit a provoqué une tension des taux d'intérêt, ce qui a bénéficié au secteur bancaire.

Parmi les autres plus fortes variations au sein de l'indice belge, Galapagos  a grimpé de 3,27%. Gilead Sciences, partenaire de la biotech belge dans le développement du filgotinib, a annoncé la nomination d'Andrew Dickinson en tant que directeur financier. Ce dernier avait contribué à l'acquisition de Kite Pharma par Gilead en 2017.

Solvay  a progressé de 1,88%. Le vent des fusions et acquisitions a permis aux valeurs européennes de la chimie de progresser. Le français Arkema va vendre une activité de polymères au groupe coréen SK Global Chemical.

Umicore et Barco sont les deux seuls composants dans le rouge. Barco  a cédé 1,22%, victime de prises de bénéfices après avoir progressé de 3,5% en deux séances.

Umicore  a perdu 1,24%. BlackRock a fait savoir qu'il détenait une position de vente à découvert représentant 0,58% du capital du groupe belge.

Hors Bel 20, Econocom  a avancé de 3,12%. Le groupe de services informatiques a annoncé avoir acheté 1,37 million d'actions propres à un prix moyen de 2,26 euros, soit pour un montant total de plus de 3 millions d'euros. Pour KBC Securities, cette transaction "a du sens, étant donné le prix actuel de l'action". Econocom détient à présent 7,43% de son capital, compte tenu des rachats d'actions précédents. Ceux-ci, "bien que d'une ampleur limitée, traduisent une certaine confiance de la direction dans son programme de désinvestissement et la génération de liquidités", estime KBCS.

D'Ieteren  a bondi de 7,44%. Le titre a bénéficié d'un relèvement de l'objectif de cours attribué par Degroof Petercam, qui le voit désormais atteindre 63 euros d'ici un an, contre un prix cible de 53 euros auparavant. La recommandation a été maintenue à "acheter".

Recticel  a pris 3%, sans raison apparente. L'action du spécialiste des mousses de polyuréthane poursuit sa remontée. En cinq séances, elle a déjà repris plus de 9%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés