"Galapagos entre maintenant dans une phase commerciale"

Galapagos a reçu coup sur coup le feu vert des autorités japonaises et européennes pour la commercialisation du Jyseleca. ©Bloomberg

Galapagos va pouvoir commercialiser le filgotinib sur les marchés japonais et européen. Pour soutenir son développement, elle a reçu 75 millions de dollars de son partenaire Gilead.

Une bonne nouvelle n'arrive jamais seule. Vendredi matin, Galapagos annonçait avoir reçu une approbation pour la commercialisation du Jyseleca – le nom commercial du filgotinib – au Japon. Le soir même, la société indiquait avoir reçu le feu vert des autorités européennes pour la mise sur le marché de ce traitement visant les personnes atteintes d'arthrite rhumatoïde modérée à sévère. Ce qui a déclenché un paiement d'étapes de 75 millions de dollars (64,5 millions d'euros) du partenaire américain Gilead à la biotech belgo-néerlandaise.

"L'homologation du filgotinib contre l'arthrite rhumatoïde en Europe et au Japon est une étape importante, car Galapagos entre maintenant dans une phase commerciale."
Benoit Louage
analyste de Degroof Petercam

Cette double annonce est vivement saluée par les investisseurs. L'action Galapagos a été catapultée en tête du Bel 20 ce lundi avant de réduire ses gains à 3%. En deux séances, elle a gagné plus de 6%. "L'homologation du filgotinib contre l'arthrite rhumatoïde en Europe et au Japon est une étape importante, car Galapagos entre maintenant dans une phase commerciale", souligne Benoit Louage, analyste de Degroof Petercam. Son objectif de cours passe à 120 euros, contre 112 euros précédemment.

Chez KBC Securities, on a également relevé l'objectif de cours, de 144 à 145 euros. Le broker estime que les marchés européens et japonais représentent environ 25% du marché total de l'arthrite rhumatoïde. "Ce qui se traduit par une opportunité commerciale de 6,5 milliards d'euros."

Quid des États-Unis?

Reste la question des États-Unis. Rappelons qu'en août dernier, les autorités sanitaires (FDA) avaient reporté leur décision dans l'attente de plus amples informations sur le produit phare de Galapagos. Cela avait provoqué une chute de 30% du titre en bourse.

75
millions $
Gilead a versé à Galapagos un paiement d'étapes de 75 millions de dollars (64,5 millions d'euros).

Aujourd'hui, les analystes pensent que la biotech a 90% de chances de recevoir le feu vert tant attendu. "Le marché est devenu trop conservateur sur les chances de succès du filgotinib 200 mg aux États-Unis", affirme KBC Securities, qui a maintenu sa recommandation à "acheter".

Benoit Louage conseille, de son côté, de se montrer patient. "Avec un flux de nouvelles relativement léger attendu à court terme, nous recommandons de conserver le titre et d'attendre le retour des autorités sanitaires américaines sur le filgotinib et les résultats de programmes plus avancés, tels que la phase III du ziritaxestat dans la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), prévue en 2022."

"Le marché est devenu trop conservateur sur les chances de succès du filgotinib 200 mg aux États-Unis."
KBC Securities

Pour l'année en cours, il rappelle que l'on attend toujours les données pour l'essai exploratoire de phase IIa dans l'IPF avec GLPG1205 et les résultats de l'essai de phase IIb dans l'arthrose (OA) avec GLPG1972. Des annonces qui pourraient offrir "seulement un modeste soutien à court terme" pour le cours de Galapagos.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés