Galapagos excelle dans un Bel 20 en baisse (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles s'éloigne un peu plus du seuil de 4.000 points, manquant visiblement de catalyseur pour se maintenir au-dessus de cette barre symbolique. Parmi les rares valeurs du Bel 20 en hausse, Galapagos a signé un nouvel accord avec Fibrocor.

Après avoir ouvert en légère baisse (-0,12%), le Bel 20  est resté proche de son point d'équilibre durant la première partie de la séance avant de s'enfoncer progressivement dans le rouge. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur un repli de 0,50% à 3.970,72 points. Dans le bas du tableau, Ageas a lâché 1,72% à 51,36 euros. Exane BNP Paribas a pourtant relevé son objectif de cours à 49 euros contre 48 euros précédemment. Sa recommandation reste à "neutre".

La biotech Galapagos (+2,90% à 195,15 euros) a annoncé ce mercredi matin avoir renforcé sa collaboration avec la société canadienne Fibrocor, spécialisée dans le développement de thérapies spécifiques aux tissus pour traiter les maladies fibrotiques de différents organes. Le nouvel accord permettra à Galapagos de recevoir une option exclusive pour prendre en licence quatre programmes supplémentaires visant également la fibrose. Elle prendra par ailleurs une participation dans Fibrocor. "Le focus exclusif de Fibrocor sur la fibrose représente une adéquation stratégique claire et complète avec Galapagos, faisant de la prise de participation une décision logique pour une entreprise aux ambitions de maturité", ont réagi les analystes de KBC Securities. Leur conseil reste à "conserver".

Hors Bel 20, on notera le bond d'IBA (+6,09% à 12,89 euros), de Qrf (+2,86% à 16,20 euros) et d'Oxurion (+2,11% à 3,14 euros).

La société immobilière Care Property Invest (+0,33% à 30 euros) a émis 1.250.376 actions nouvelles au prix de 26,87 euros l'unité (soit un total de 33,6 millions d’euros), afin de financer l’acquisition de deux centre de services de soins et de logement en Wallonie.

Les courtiers KBC Securities et Degroof Petercam ont repris le suivi de l'action Tinc (-1,12% à 13,30 euros), interrompu en décembre en raison d'une augmentation de capital dans laquelle les deux institutions financières étaient impliquées. Degroof Petercam en a profité pour réduire son objectif de cours à 14 euros contre 14,50 euros avant. "Nous avons adapté notre modèle à l'effet de l'augmentation de capital", explique l'analyste Bart Jooris. "Compte tenu de l'aspect défensif de Tinc et du manque d'information sur l'influence des nouveaux projets sur les flux de trésorie, nous considérons l'augmentation de capital comme de la trésorerie jusqu'à nouvel ordre".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés