Galapagos seule sur son île (Débriefing actions belges)

©BELGA

Avec un gain de près de 3%, la biotech malinoise a signé la seule hausse importante au sein d'un indice Bel 20 qui termine la semaine sur les genoux et sous les 3.170 points.

Le rebond n'aura duré que deux heures et trente minutes à la Bourse de Bruxelles, les investisseurs belges s’inquiétant de l'accélération de l'épidémie de coronavirus dans plusieurs pays. Le Bel 20 , après un démarrage en nette hausse, a changé de direction en fin de matinée pour lâcher au final 0,28% à 3.163,67 points avec la majorité de ses sociétaires dans le rouge. Il faut remonter au 25 mai dernier pour retrouver un indice de référence aussi mal en point.

Barco était la valeur la plus attaquée ce vendredi. Le groupe technologique a glissé de 4,27% à 16,81 euros après le faux pas de 5,64% la veille.

À l'autre bout de l'indice, Galapagos (+2,91%) a signé la plus forte hausse du jour. Les autorités sanitaires japonaises ont validé la demande de mise sur le marché du Jyseleca, un traitement de la biotech belge visant les personnes atteintes d’arthrite rhumatoïde. 

AB InBev (+0,63%) et Aedifica (+0,60%) complètent le podium du jour avec leurs maigres gains.

Les deux nouvelles recommandations, une d'achat et un relèvement d'objectif de cours, sur le titre Solvay n'ont pas eu d'effet positif sur la valeur. L'action du groupe chimique a perdu 0,68% ce vendredi et près de 8% sur la semaine.

Sur le marché secondaire, bpost (-1,93%) n'en finit plus de tomber. Hormis mardi où l'action n'a pas bougé, chaque autre jour de la semaine s'est soldé par un repli marqué. Sur la semaine bpost a effacé 14,7% de sa valeur en bourse. En cause: des tensions à tous les étages du management de l'opérateur postal. Le numéro 2 de l'entreprise a claqué la porte cette semaine et le CEO, de plus en plus sous le feu des critiques, sera auditionné à la Chambre début octobre. D'aucuns parient déjà sur son éjection.

Kinepolis  a vu rouge, cédant 6% pour redescendre sous les 29 euros. ING a réduit son objectif de cours à 49 euros, contre 57 euros avant.

Nyxoah  a grimpé de plus de 2,05%. La medtech a levé des fonds supplémentaires via l’exercice complet de l’option de surallocation prévue dans le cadre de sa récente IPO.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés