Greenyard en forte progression, opportunité d'achat sur Galapagos (débriefing actions belges)

©BELGA

Greenyard a bondi après avoir relevé ses prévisions pour le premier semestre. Galapagos a résisté à des mauvaises nouvelles.

La Bourse de Bruxelles a été victime comme les autres places européennes de prises de bénéfices, un jour avant la réunion de la Réserve fédérale américaine mercredi 30 octobre. Le Bel 20 a lâché 0,18% à 3763,93 points.

Au sein de l'indice,  Galapagos   a annoncé l'arrêt de son programme de développement clinique pour le MOR106, un médicament prometteur contre l'eczéma. Trois courtiers ont revu leur prix cible sur le titre à la baisse. KBC Securities a abaissé à 189 euros son objectif de cours contre 195 euros précédemment, en maintenant sa recommandation à "acheter". Degroof Petercam a diminué à 181 euros son prix cible tout en conservant son conseil à "acheter". Malgré ces mauvaises nouvelles, le titre est parvenu à clôturer en hausse de 1,08%. WDP  signe la meilleure progression (2,1%).

Les valeurs cycliques du Bel 20 ont par contre souffert du repli général des actions en Europe. Umicore  a perdu 0,7% et Solvay   0,05% mais Aperam   a gagné 0,25%. AB InBev est lanterne rouge (-1,27%)

Les valeurs télécoms ont elles pâti des résultats décevants d'Orange. Telenet  a lâché 0,51% et Proximus  0,63%. Mais sur le marché élargi, Orange Belgium  a stagné.

En dehors du Bel 20, Greenyard  a bondi de 13,38%. Le groupe spécialisé dans les fruits et légumes, qui poursuit actuellement un plan de restructuration visant à mieux se positionner face à une concurrence intense dans son secteur, a relevé ses prévisions pour le premier semestre. Les analystes se sont toutefois montrés prudents sur le titre, car ils estiment que des incertitudes entourent toujours la société, notamment autour de l'amélioration de son bilan. Le titre s'est retrouvé en tête des performances du marché élargi. Signalons aussi le bond d'Acacia Pharma (+12,84%)

Le groupe spécialisé dans le garde-meubles Shurgard  a pris 0,85% après la publication de ses résultats en ligne avec ses prévisions. 

Par contre, Euronav  a lâché 1,28% après la publication de ses résultats. La compagnie de transport maritime a indiqué qu'elle distribuera désormais ses dividendes trimestriellement. Les analystes se sont pourtant montrés positifs sur le titre. "De notre point de vue, Euronav est idéalement positionnée pour tirer parti des taris de fret plus élevés au cours des prochains trimestres", indique Luuk Van Beek, analyste chez Degroof Petercam.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés