Greenyard poursuit sa hausse, Aperam profite de US Steel (Débriefing actions belges)

©BELGA

Greenyard ne cesse de progresser depuis son "profit warning positif". Aperam s'envole grâce aux résultats de US Steel.

La Bourse de Bruxelles est remontée grâce à un indicateur rassurant sur l'économie chinoise, qui a pris le pas sur les doutes concernant le commerce mondial, en attendant les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis. Le Bel 20 a pris 0,84% à  3794,80 points à la clôture du premier jour du mois de novembre.

Galapagos a progressé de 2,21%. Gilead Sciences et Galapagos ont indiqué que de nouvelles données issues du programme de recherche et développement sur les maladies inflammatoires seront présentées à la réunion annuelle de l'American College of Rheumatology / Association of Rheumatology Professionals à Atlanta du 8 au 13 novembre. Les sociétés présenteront notamment des données clés sur le filgotinib dans la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique.

Aperam a gagné 4,64% porté comme les autres valeurs de son secteur par les bons résultats de US Steel. Umicore s'est placé en tête du Bel 20 (+5,73%).

GBL a avancé de 1,09% après ses résultats du troisième trimestre. Chez ING, l'analyste Hans D'Haese a souligné que "la publication des résultats de GBL déclenchent rarement une réaction de l'action car la société est valorisée sur base de sa valeur nette d'inventaire publiée chaque semaine". Chez Degroof Petercam, l'analyste Joachim Van Santer a toutefois noté que la décote par rapport à la valeur nette d'inventaire est élevée. "Nous estimons la valeur du portefeuille à 119,70 euros. Cela donne une réduction de 24,8% par rapport à une moyenne historique de 23%. Nous trouvons cela remarquable compte tenu des récents développements favorables." "GBL augmente son focus sur le private equity. 4% de sa valeur nette d'inventaire a été consacrée à l'acquisition de Webhelp" ajoute-t-il.

AB Inbev a lâché 1%. L'analyste James Edwardes Jones de la Banque royale du Canada (RBC) a réduit son objectif de cours de 89 à 72 euros.

Sur le marché élargi, Greenyard a poursuiv  sa marche en avant entamée depuis son warning "positif" du 29 octobre. L'action a enregistré une hausse de plus de 46% depuis cette date. Le titre a pris 17,05%.

Hamon a progressé de 4,74%. Le spécialiste des tours de refroidissement a vu son carnet de prises de commandes se contracter à 226 milions d'euros au troisième trimestre par rapport à 281 millions d'euros l'année précédente.

Dexia sera radiée de la cote le 2 décembre.


Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés