ING et AB InBev se redressent (débriefing actions belges)

Le Bel 20 est reparti à la hausse après trois séances négatives, grâce au soutien de ses poids lourds AB InBev et ING. Un avis d'analyste a pesé sur Galapagos.

La Bourse de Bruxelles est repartie à la hausse, soutenue notamment par les poids lourds ING et AB InBev qui avaient été malmenés durant les séances précédentes. En clôture, le Bel 20 a repris 1,43% après avoir abandonné 2,29% au cours des trois séances précédentes.

L'indice belge a pu compter sur une hausse de 4,62% d'ING . Le groupe bancaire, sujet à des craintes de pertes sur crédit liés à la crise sanitaire et aux mesures de confinement qui en découlent, va fermer 42 agences sur 170 aux Pays-Bas, selon des informations du journal néerlandais De Telegraaf. Le patron d'ING aux Pays-Bas, Ruud van Dusschoten, précise que le plan de fermeture des agences existait déjà. Mais la pandémie a accéléré ces opérations. Aucun licenciement ne devrait avoir lieu.

AB InBev , qui avait perdu près de 3% en deux séances, a rebondi de 4,23% vendredi. En plus d'achats à bon compte, l'action du groupe brassicole a bénéficié des annonces de son concurrent danois Carlsberg. Malgré une nette baisse de ses revenus au deuxième trimestre, ce dernier a noté une reprise progressive de ses ventes en Europe et un redressement vigoureux de ses activités en Chine. AB InBev, qui opère également dans ces deux régions du monde, pourrait connaître un schéma similaire, ce qui a convaincu certains investisseurs de revenir vers son action.

Les investisseurs ont aussi recherché les actions au profil plus défensif, telles que les titres des SIR (sociétés immobilières réglementées) Aedifica et Cofinimmo , qui ont gagné respectivement 1,45% et 1,31%, ainsi que l'action du groupe de distribution Colruyt , qui a grimpé de 1,81%.

Côté baisses, Galapagos a cédé 3, 51%. Le cours de la biotech a été pénalisé par un abaissement d'avis d'analyste. La banque d'investissement Stifel a réduit sa recommandation à "conserver", contre "acheter" auparavant.

Hors Bel 20, Kinepolis a perdu 0,75%. Le port de masques dans les salles pourrait impacter les ventes de snacks et boissons, sources de revenus importantes pour le groupe.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés