ING freine le Bel 20 (débriefing actions belges)

©Photo News

L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a bénéficié des bons résultats d'argenx, GBL et Telenet. Mais il a été freiné par ING qui s'attend à une pression sur sa marge bénéficiaire à l'avenir.

La Bourse de Bruxelles a salué plusieurs bons résultats trimestriels ce jeudi. Le Bel 20  a fini sur une hausse de 0,77%.

Argenx  (+5,11%) a emmené les progressions au sein de l'indice vedette du marché belge. La biotech a annoncé des revenus de 51,3 millions d'euros au deuxième semestre, contre 20,5 millions un an plus tôt. Sa perte a atteint 54,5 millions d'euros, contre 25,4 millions. Les investisseurs ont surtout retenu le niveau élevé de liquidités: 944 millions d'euros, un montant qui doit beaucoup à l'accord de collaboration conclu avec Janssen. Ce montant est censé couvrir les dépenses d'argenx jusqu'en 2021.

GBL  a avancé de 2,15% après avoir annoncé une hausse de 5,6% de son résultat net consolidé, à 405,3 millions d'euros, au premier semestre. Les gains en liquidité (cash earnings) du holding ont progressé de 23% à 447 millions d'euros, grâce au réinvestissement du produit des ventes des participations dans Total et Engie.

Telenet  a pris 2,43%. Le câblo-opérateur a fait part d'une montée de 1% de son chiffre d'affaires au premier semestre, à 1,261 milliard d'euros. Le résultat opérationnel brut a quant à lui grimpé de 3% à 665 millions d'euros. Les investisseurs ont particulièrement apprécié la progression du nombre de clients abonnés aux offres combinant différents services.

Dans le même secteur, Proximus  a grimpé de 1,74%. L'opérateur télécom a annoncé la reconduction d'un contrat de maintenance du réseau réservé aux services d'urgence et de sécurité en Belgique, géré par la société publique Astrid.

ING  a reculé de 2,31%. Le patron du groupe bancaire, Ralph Hamers, s'est plaint des taux directeurs négatifs de la Banque centrale européenne et a averti que "la persistance d'un contexte de taux d'intérêt bas" risquait de placer "sous pression" le bénéfice net dans un futur proche.

Aperam  a chuté de 5,67%. Le titre de l'aciériste a souffert de baisses d'objectifs de cours chez Deutsche Bank (de 36 à 33 euros - recommandation "acheter"), JPMorgan (de 27 à 25 euros - recommandation "surpondérer") et Jefferies (de 31 à 30 euros - recommandation "acheter").

Hors Bel 20, Melexis  a perdu 2,42%. Degroof Petercam a réduit son prix cible e 75 à 72 euros mais conseille toujours le titre à l'achat.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect