Publicité

Jamais les investisseurs belges n'ont été aussi pessimistes

Le baromètre ING des Investisseurs est tombé à 58 points en mars. ©AFP

Le baromètre ING, qui évalue chaque mois le moral des investisseurs en Belgique, a dégringolé à un plus bas historique en mars. Que ce soit au niveau des perspectives économiques ou boursières, la majorité des Belges broient du noir.

À événement historique, réaction historique. Le baromètre ING des Investisseurs est tombé, en mars, à 58 points, soit son plus bas niveau depuis que l'enquête a été créée en 2004. Rappelons que l'indicateur se trouvait encore à un niveau neutre de 100 points le mois précédent.

"Jamais les investisseurs belges n'avaient été aussi pessimistes vis-à-vis des perspectives conjoncturelles: pas moins de 64% des personnes interrogées s'attendent ainsi à une détérioration de la situation économique en Belgique dans les trois prochains mois", lit-on dans le communiqué. En cause, la chute des marchés d'actions, bien entendu, mais également les mesures de confinement liée à la pandémie du Covid-19.

64%
des personnes sondées
La bourse belge va continuer de baisser dans les trois prochains mois, selon 64% des sondés.

Le bon moment pour acheter?

Cette double crise – sanitaire et économique – a également impacté les prévisions boursières des investisseurs belges: 64% des sondés estiment que la bourse belge va continuer de baisser dans les trois prochains mois. Et plus d'un tiers (36%) redoutent même un véritable effondrement des cours. "Ce sont les investisseurs moins réguliers qui redoutent le plus un nouveau plongeon des marchés (39%, contre 28% chez les investisseurs plus habitués)", précise ING.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Certains semblent même dégoûtés: 23% des sondés déclarent ainsi vouloir moins investir à l'avenir.

Notons cependant que des investisseurs plus réguliers pensent que la chute des marchés offre des opportunités d'achat. Ils sont 38% à estimer que le moment est bien choisi pour investir dans des secteurs moins risqués, alors que 31% sont d'un avis contraire. 

En mars, le Baromètre ING des Investisseurs est tombé à son niveau le plus bas jamais enregistré.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés