Publicité

KBC signe le plus fort recul cette semaine dans l'indice Bel 20

Pour Bart Jooris, analyste chez Petercam Degroof, "la crise sanitaire aura un impact plus important qu’attendu sur les résultats de KBC en 2020". ©Kristof Vadino

L’indice Bel 20 a cédé du terrain au cours de la semaine sous revue. Il s’est replié de 4,13%. Cinq valeurs sur les 20 qui le composent ont réussi à évoluer à contre-courant.

L’indice Bel 20 a cédé du terrain au cours de la semaine sous revue. Il s’est replié de 4,13% à 2.932,21 points. Cinq valeurs sur les 20 qui le composent ont néanmoins réussi à évoluer à contre-courant. Parmi elles, argenx signe la meilleure performance. Elle a gagné 4,4% à 142,3 euros. Suivent Cofinimmo qui est montée de 3,7% à 128 euros et Proximus de 2,6% à 18,65 euros.

  • Ageas a fait part d’un résultat trimestriel de 452 millions d’euros, supérieur aux attentes des analystes. L’assureur précise toutefois que cette performance a été obtenue à la faveur du résultat d’appel d’offres sur les titres Fresh fin 2019. Le résultat net de l’assurance a pour sa part baissé de 56,2% à 113 millions d’euros. Son ratio combiné monte à 99,7% contre 98,3%, tandis que le ratio de Solvabilité II du groupe est de 196%. Enfin, les capitaux du groupe se montent à 57,75 euros par action.
    "Etant donné qu’un retour à la normale est peu probable à court terme, l’impact de la pandémie sur l’économie et les marchés financiers aura probablement un impact sur la performance et les résultats d’Ageas tout au long de l’année. En conséquence, Ageas se trouve dans l’impossibilité de confirmer ses objectifs l’ensemble de 2020", a notamment déclaré Bart De Smet, CEO du groupe. Ageas confirme cependant son intention de verser un dividende brut de 2,65 euros par action pour son exercice 2019. Les objectifs de cours des 11 analystes qui ont réagi aux résultats ont des objectifs de cours qui vont de 31 à 55 euros pour son action.
    A Francfort, Allianz qui a communiqué un repli de 29% de ses profits entre début janvier et fin mars, a vu son titre reculer de 6,9% à 146,84  euros. A Amsterdam, Aegon a baissé de 5,46% à 2,079 euros. L’assureur néerlandais a indiqué que le ratio de solvabilité du groupe était passé de 190% à 208% au premier trimestre.
S&P a abaissé la note financière d'AB InBev de 'A-' à 'BBB+'.
.
  • AB InBev a abandonné 7,42% à 37 euros. S&P a abaissé la note financière du brasseur de "A-"  à "BBB+" avec une perspective négative. L’agence de rating anticipe un recul d’au moins de 15% de ses revenus et davantage pour son ebitda en 2020. "Cela fera monter au-dessus de 5 son ratio dette nette/ebitda", analyse S&P. Ce ratio pourrait cependant revenir à moins de 4 en 2021, lorsque les mesures liées au Covid-19 seront levées", précise l’agence.
  • KBC a plongé de 14,18% à 41,89 euros. Il s’agit du plus fort recul dans le Bel 20. Le groupe bancaire a subi une perte nette de 5 millions d’euros au premier trimestre 2020, essentiellement due à l’impact de la propagation mondiale du coronavirus sur ses revenus à la juste valeur et liés au trading ainsi qu’à la comptabilisation anticipée de taxes bancaires. Pendant le trimestre sous revue, les revenus à la juste valeur et liés au trading sont ressortis à -0,4 milliard d’euros.
    Pour Bart Jooris, analyste chez Petercam Degroof, "la crise du Covid-19 aura un impact plus important qu’attendu sur les résultats de KBC en 2020". Il maintient sa recommandation de "conserver" l’action avec un objectif de cours de 46 euros.
  • La cotation de l’action FNG (Brantano, Miss Etam etc.) est suspendue depuis lundi dernier. Elle avait chuté de près de 25% la semaine précédente, à 3,50 euros. Le régulateur des marchés financiers en Belgique, la FSMA, cherche à obtenir des éclaircissements sur des opérations effectuées par le groupe en 2018.

  • IBA a cédé 1,19% à 7,45 euros. Dans une déclaration intermédiaire publiée mercredi, IBA indique que la conduite des activités au premier trimestre reste solide avec toutefois l’émergence de quelques retards inévitables dans les projets d’installation en raison de la pandémie.

  • Immobel a effectué un  placement privé d’environ 800.000 actions propres au prix de 65 euros par titre,  correspondant à environ 8 % du capital. Ces 800.000 actions émises donneront droit au dividende de l’exercice 2019. L'action subit un repli hebdomadaire de 5,56% à 64,60 euros.

  • Au rayon des actions des entreprises biotechnologiques, Sequana Medical profite des déboires du Français Genfit. Ce dernier a avoué l’échec d’un essai en phase 3 sur un traitement contre la Nash. Cet échec fait naître l’espoir que sa pompe lymphatique pourrait concerner un nombre plus important de patients. L’action Sequana Medical affiche une hausse de 14,91% à 6,32 euros à Bruxelles, tandis que Genfit a plongé de 74,1% à 5,1 euros.

  • Texaf qui propose de verser son dividende en espèces ou en actions, a vu son action gagner 1,82% à 33,60 euros.

  • Parmi les actions pour lesquelles un dividende a été payé, Shurgard a cédé 6,15% à 28,25 euros, Bekaert 12,66% à 17,80 euros, Aperam 8,86% à 21,59 euros, Sofina 4,62% à 217 euros, Fagron 0,46% à 19,58 euros, Orange Belgium 0,78% à 15,26 euros et Barco 3,95% à 138,70 euros.
    Pour leur part, Texaf a gagné 1,82% à 33,60 euros, HIB 0,44% à 113 euros.

  • Enfin Agfa-Gevaert qui a engrangé une somme de 975 millions d'euros suite à la cession d'une de ses activités, a perdu 6,38% à 3,595 euros. La société affiche une valeur en bourse de 667 millions d'euros.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés