KBC soutenue par l'accord européen, UBS et des analystes

©Hollandse Hoogte / Peter Hilz

L'accord européen enlève un risque pour les banques. UBS compte rémunérer les actionnaires, ce qui profite au secteur. Deux analystes sont optimistes pour KBC.

L'action KBC est en nette hausse ce mardi, soutenue par l'annonce d'un accord sur le plan de relance européen, des avis d'analystes et les bons chiffres d'UBS. En Bourse de Bruxelles, vers 12h45, le cours de KBC montait de 4,5% par rapport à lundi. Les investisseurs sont rassurés par l'accord conclu entre les dirigeants des États membres de l'Union européenne, qui éloigne le spectre d'une nouvelle crise de la zone euro.

La santé des banques européennes est étroitement liée à la stabilité budgétaire des États parce qu'elles détiennent beaucoup d'obligations gouvernementales dans leurs bilans. Les affaires des banques dépendent aussi de la vigueur de l'économie: en cas de dégradation de la conjoncture, elles sont exposées à des pertes sur crédit. Il était donc important que les pays les plus touchés par la crise sanitaire reçoivent les moyens nécessaires à la relance de leur économie.

L'accord européen, annoncé ce mardi matin, soulage donc le secteur bancaire. Mais d'autres bonnes nouvelles profitent à KBC. UBS a dévoilé des prévisions encourageantes lors de la publication de ses résultats trimestriels. Son patron, Sergio Ermotti, estime que le groupe bancaire devrait pouvoir payer la seconde partie de son dividende au deuxième semestre. UBS, qui avait interrompu un programme d'acquisitions d'actions propres en mars, pourrait aussi reprendre ces rachats au quatrième trimestre, selon son communiqué.

Maîtrise des coûts

Cette information a soutenu l'ensemble des valeurs bancaires en Europe car c'est un signal de plus que les politiques de rémunération des actionnaires pourraient aussi être réactivées chez la plupart des banques dans le courant de l'année, si la situation continue à s'améliorer. On se souviendra qu'elles avaient été interrompues au printemps à la demande des régulateurs du secteur pour que les banques conservent des liquidités pour faire face à la crise.

Enfin, KBC a bénéficié de deux avis d'analystes favorables. Deutsche Bank a relevé son objectif de cours pour l'action du groupe belge de 46 à 52 euros. La recommandation reste à "conserver". Se son côté, Jefferies a maintenu son conseil à "acheter", avec un objectif de cours inchangé à 62,60 euros.

Selon l'analyste de Jefferies, KBC devrait publier prochainement des résultats trimestriels solides, grâce à une bonne maîtrise de ses coûts. La banque belge reste la préférée de Jefferies grâce à sa solide capitalisation: les fonds propres de KBC au deuxième trimestre devraient atteindre 15,9% de ses engagements, selon Jefferies. Réponse le 6 août au matin.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés