Kepler Cheuvreux veut couvrir 80 actions belges d'ici fin 2020

©Tim Dirven

La sélection d’actions sur le Benelux réalisée en 2019 a permis de dégager une surperformance de 5% par rapport au marché, avec notamment des performances extrêmement solides de sociétés telles qu’Aedifica ou Elia. "Pour 2020, nous préférons rester défensif dans notre allocation. Kinepolis a été retiré suite à la forte performance du titre, de même qu’Ahold Delhaize qui a atteint son objectif de cours. Sur le segment immobilier, Xior a remplacé Aedifica, et nous maintenons également UCB, Fagron et Ontex dans notre liste d’actions préférées."

Kepler Cheuvreux qui a conclu un partenariat stratégique avec Belfius il y a deux ans couvre 66 actions belges. L’objectif est de porter ce nombre à 80 d’ici la fin de 2020.

En 2017, Belfius Banque a pris une participation dans le capital du courtier français Kepler Cheuvreux, avec l’ambition de pouvoir développer ses services de courtage en actions et de banque d’investissements sur le marché belge.

"Pour 2020, nous préférons rester défensif dans notre allocation."
Roland Hauzeur
Head of Corporate Finance & Capital MARKETS

Cette année, l’activité sur la place bruxelloise a été caractérisée par une vingtaine d’opérations, concentrées sur les trois grands segments de la cote: l’immobilier, les sciences de la vie et l’industrie, avec des opérations sur des groupes tels qu’argenx, Aedifica, Elia, WDP ou Fagron, ainsi qu’une introduction en bourse (Sequana).

Kepler Cheuvreux a participé à dix opérations pour un montant de 533 millions d’euros, en prenant au passage le leadership sur le marché belge avec une part de 18,9%. "Les sociétés belges ont surtout cherché à renforcer leurs fonds propres. Pour 2020, nous pensons avoir davantage d’opérations d’introduction en bourse", souligne Roland Hauzeur, Head of Corporate Finance & Capital Markets.

Mais le groupe a également été actif sur le marché de la dette avec 32 opérations qui ont totalisé 879 millions d’euros pour une part de marché de 9,25%.

14 sociétés de plus

En termes de capacités de recherche, Belfius Kepler Cheuvreux dispose aujourd’hui de quatre analystes localisés à Bruxelles, avec une couverture (pour l’ensemble du groupe) de 66 sociétés. "L’objectif reste de couvrir 80 sociétés belges d’ici la fin 2020, et d’avoir la couverture la plus étendue parmi les courtiers actifs à Bruxelles, en se basant notamment sur la portée européenne de notre réseau."

Hans Pluijgers, Head of Research Marketing and Benelux, reconnaît que ses prévisions pour 2019 ne se sont pas concrétisées. "Nous attendions des moments plus difficiles en raison de l’arrêt des politiques accommodantes des banquiers centraux. Dans la pratique, c’est le contraire qui s’est produit avec la capitulation des autorités monétaires qui ont repris leur expansion monétaire en dépit de leur manque d’efficacité croissant", soulignet-il.

L’analyste estime qu’une correction serait nécessaire durant les prochains mois afin de retrouver du potentiel sur le marché. "Nous tablons sur un Euro Stoxx 50 qui devrait terminer l’année plus ou moins au niveau actuel, avec un redressement durant le second semestre."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés