Kinepolis et Barco hors champ (débriefing actions belges)

©BELGA

Le Bel 20 a terminé la séance avec pratiquement tous ses éléments dans le vert. Barco et, dans le marché élargi, Kinepolis ont fait les frais de la mauvaise passe que traverse le secteur du cinéma.

Comme les autres places boursières du continent, la Bourse de Bruxelles a profité des bonnes nouvelles entourant l'état de santé du président Trump pour aller de l'avant. Le Bel 20 a terminé la séance sur un gain de 1,41% avec seulement deux valeurs dans le rouge. L'indice de référence à Bruxelles revient tutoyer les 3.300 points, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 18 septembre dernier.

Les télécoms étaient très en vue ce lundi, Proximus (+3,42%) et Telenet (+3,35%) ont signé les deux plus fortes hausses du jour au sein de l'indice vedette. Un Bel 20 qui a aussi pu compter sur l'apport de la plus grosse capitalisation de la cote, AB InBev (+2,14%), qui complète le podium des gagnants.

À l'autre extrémité, Barco (-6,85%) a fait les frais de la mauvaise humeur qui règne actuellement dans le secteur du cinéma avec le report de la sortie du dernier James Bond, un film qui était censé faire (légèrement) oublier une année 2020 marquée par la fermeture des salles obscures et l'agonie de l'industrie du cinéma.

Sur le marché secondaire, Kinepolis était encore plus violemment touché par le rendez-vous manqué avec l'agent 007 qui a poussé son concurrent britannique Cineworld à sérieusement réduire son offre. L'opérateur belge de salles de cinéma a vu KBC Securities revoir à la baisse ses recommandations sur son titre. De quoi faire perdre 11,38% à l'action Kinepolis, qui évolue à présent à 27,10 euros, soit son plus bas niveau en 2020.

Au rayon des bonnes nouvelles, Bone Therapeutics a bondi de 26,32% après avoir conclu un accord visant la Chine et l'Asie du Sud-Est pour sa plateforme de thérapie cellulaire osseuse ALLOB.

L'armateur Euronav était aussi à la fête, glanant 3,74%, grâce à la vente de son tanker Suezmax Bastia pour 20,5 millions de dollars. Une opération qui lui permet de dégager une plus-value de 0,7 million de dollars.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés