Kinepolis et D'Ieteren de retour dans le jeu (Débriefing actions belges)

©Photo News

Le Bel 20 est remonté au-dessus des 3.433 points à la faveur d'un bond de 2,33% et signe sa meilleure séance en un mois. Deux valeurs ont terminé dans le rouge.

Climat radieux sur la Bourse de Bruxelles où les bonnes statistiques européennes du jour ont redonné de l’appétit aux investisseurs.

Les valeurs financières ont continué à briller sur le marché bruxellois, mais c'est l'action Barco qui a signé la plus forte hausse du jour. Le spécialiste belge des technologies de l’image a bénéficié d'un conseil d'achat de L'Investisseur et a pris 5,96% pour remonter au-dessus de 17 euros. Le titre évolue toutefois bien en-deçà de son record de l'année, à savoir 35,36 euros en février dernier.

Deux poids lourds de la cote, ING et Solvay , ont également affiché une progression de plus de 4%. La banque néerlandaise n'en finit plus de grimper depuis la publications de résultats trimestriels. Elle a gagné plus de 17% en bourse sur les quatre dernières séances.

Ageas a encore séduit les investisseurs après ses résultats de vendredi. Un broker a relevé son conseil sur la valeur et un autre son objectif de cours. L'assureur a gagné un peu moins de 2% sur la journée.

Toutes les valeurs de l’indice vedette ont accumulé des gains ce mardi, à l’exception d'Umicore (-0,85%) et de Colruyt (-0,87%). Le Bel 20 termine la séance en hausse de 2,33% à 3.433,60 points, soit sa plus forte progression en un mois.

Sur le marché secondaire, Kinepolis (+7,01%) a repris des couleurs pour repasser au-dessus des 30 euros l'action. L'ensemble du secteur a bénéficié du coup de pouce du numéro un mondial des salles obscures, Cineworld Group, qui a effectué une importante acquisition aux États-Unis.

D'Ieteren (+6,13%) a profité des bonnes performances du secteur avec des chiffres de vente en hausse sur le marché chinois.

EVS (+3,70% à 15,70 euros) avait aussi le vent en poupe. Le spécialiste du traitement vidéo a acquis, la semaine dernière, 10.381 actions propres, au prix unitaire moyen de 15,12 euros. L'appétit d'EVS pour ses actions semble désormais attirer d'autres acheteurs.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés