Publicité

L'action Balta prend de la hauteur après un semestre de feu

Balta a enregistré un chiffre d'affaires de 166 millions d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 55% sur un an et bien supérieur aux 152 millions d'euros prévus par les analystes de KBC Securities. ©Jonas Roosens

Balta a enregistré une forte reprise de ses bénéfices au cours des six premiers mois de l'année. Le fabricant de tapis s'attend toutefois à voir ses coûts grimper pour le reste de l'année.

Début de journée poussif sur les marchés européens où les grands indices restaient collés à l'équilibre. Cette relative accalmie devrait durer jusqu'à 16 heures, moment où le président de la Fed, Jerome Powell, prendra la parole au sommet des banquiers centraux de Jackson Hole.

Il pourrait donner de nouvelles indications sur l'impact économique de la propagation du variant Delta du coronavirus et, surtout, sur les intentions de la banque centrale en matière de réduction de ses achats d'obligations, un "tapering" qui reste la préoccupation numéro un sur les marchés.

En attendant, le Bel 20 reculait de 0,15% vers 13 heures. Chez nos voisins européens, les marchés actions évoluaient sans entrain de part et d'autre de l'équilibre et dans des variations minimes.

À New York, les contrats à terme signalent une ouverture en hausse d'environ 0,3% pour les trois principaux indices de Wall Street.

Balta surprend la cote

Hors Bel 20, plusieurs résultats d'entreprises ont animé le début de la séance. Parmi ceux-ci, les bons chiffres semestriels de Balta ont été salués par les investisseurs bruxellois.

"Les augmentations de coûts affecteront principalement le deuxième semestre."
Balta

Le producteur de tapis a enregistré un chiffre d'affaires de 166 millions d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 55% sur un an et bien supérieur aux 152 millions d'euros prévus par les analystes de KBC Securities. À 23 millions d'euros, le bénéfice opérationnel ajusté avant dépréciation et amortissement, ou ebitda, a également été supérieur aux 18,5 millions d'euros prévus.

Ce qui surprend positivement les suiveurs de l'action Balta, c'est la dynamique soutenue qui a permis au producteur de tapis de confirmer son excellent premier trimestre. D'avril à juin 2021, tant les ventes que les bénéfices ont été meilleurs que ceux affichés au terme des trois premiers mois de l'année.

En raison de la charge élevée de la dette et des intérêts, la reprise au deuxième trimestre n'a pas été suffisante pour effacer la perte encaissée sur le semestre. Le patron du groupe, Cyrille Ragoucy, l'a toutefois fortement réduite. Elle est passée, sur la période, de 16,8 à 3,3 millions d'euros, soit 0,09 euro par action.

Balta note que les hausses de prix mises en place se sont déjà fait sentir au deuxième trimestre. Mais il met également en garde contre l'inflation des coûts. "Nos propres augmentations de prix ont déjà profité aux résultats du deuxième trimestre, tandis que les augmentations de coûts affecteront principalement le deuxième semestre pour des raisons comptables."

Banimmo à nouveau dans le vert

Recticel , le spécialiste de l'isolation a connu un premier semestre marqué par une forte croissance de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices. Recticel, qui s'attend aussi à une forte montée de ses coûts, perd toutefois plus de 3% vers 13 heures

Le promoteur immobilier Banimmo  prend près de 0,64% après avoir retrouvé le chemin des bénéfices.

Ter Beke  a vu son chiffre d'affaires baisser encore au premier semestre, mais la rentabilité a pu s'améliorer fortement. L'action représentative recule malgré tout de plus de 2% vers 13 heures.

MDxHealth , qui ne peut toujours pas donner de réponse positive concernant le remboursement du test de cancer de la prostate SelectMDx par l'assureur-maladie américain Medicare, gagne 1,27%.

Enfin, Montea , qui poursuit son expansion internationale, grappille plus de 3,5% sur le marché des moyennes capitalisations à Bruxelles.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés