L'action D'Ieteren est-elle sous-évaluée? (Débriefing actions belges)

©BELGA

Le Bel 20 a perdu des plumes ce lundi, lâchant 0,33% à un peu plus de 3.800 points. Ageas et Solvay se sont démarqués. Hors indice, l'action D'Ieteren était très recherchée.

Les investisseurs belges se méfient de la remontée des rendements obligataires qui, selon certains suiveurs avisés, risquerait de déclencher une correction dans un contexte de valorisations élevées sur le marché des actions.

Le Bel 20, qui a passé toute la séance dans le rouge, s'est toutefois rapproché de l'équilibre en fin de journée pour abandonner à la cloche 0,29%.

La plus forte hausse du jour était à mettre à l'actif d'Ageas (+2,30%). L'assureur était suivi de près par le groupe chimique Solvay (+1,87%).

Aedificia (+1,16%) a profité de son nouvel investissement de 16 millions d'euros dans quatre maisons de repos en Finlande pour se montrer dans le haut du tableau.

Dans le bas du tableau, Galapagos (-0,51% à 70,52 euros) a reçu trois avis négatifs d'anciens fervents supporters. Credit Suisse, Jefferies et Bernstein visent désormais plus bas pour la biotech. Ils rabotent leurs objectifs de cours après l'échec d'un essai clinique en phase 3 ayant provoqué une nouvelle dégringolade en bourse pour le spécialiste des traitements innovants.

D'autres grands noms de l'indice vedette ont pesé sur la tendance, à l'instar d'Umicore (-0,75%), UCB (-2,01%) ou encore AB InBev (-0,34%).

Le spécialiste de l'imagerie Barco (+0,88%) pourrait vivre ses dernières semaines au sein du Bel 20. Selon les calculs de KBC Securities, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité Elia (-2,76%) devrait remplacer Barco à l'issue de la mise à jour annuelle du Bel 20 prévue pour le 19 mars prochain. Melexis (+0,10%) serait aussi un sérieux candidat pour intégrer le Bel 20.

Hors Bel 20, les résultats trimestriels de Retail Estates (+4,04%) ont été applaudis par le marché. La SIR spécialisée dans l'immobilier commercial a, en outre, confirmé sa prévision de dividende. Celui-ci reste au même niveau que celui versé l'an dernier, à savoir un montant brut de 4,4 euros.

D'Ieteren (+5,21%) était également en forme. Le holding bruxellois affiche, selon les analystes de KBC Securities, une décote de 39% par rapport à la valeur totale de ses nombreuses filiales. Parmi celles-ci, on retrouve notamment le prometteur spécialiste de la recharge de batteries électriques EDI.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés