La brique fait bondir Ageas (débriefing actions belges)

Les télécoms et le réveil d'Ageas ont permis au Bel 20 d'assurer un rebond ce jeudi après la claque de la veille. Une seule valeur de l'indice de référence n'a pas pu avancer.

L'assureur Ageas est remonté à son plus haut niveau du mois de septembre ce mercredi, revigoré par l'annonce de la plus grande transaction immobilière jamais réalisée à Anvers.  Sa filiale immobilière, Ageas AG Real Estate, a mis la main sur une partie du complexe de bureaux Post X à la gare de Berchem pour 270 millions d'euros. En bourse, le titre Ageas a glané 4,46% à 37,71 euros, de quoi oublier le trou d'air du 31 août dernier qui coïncidait avec un changement de CEO pour l'assureur.

Proximus (+3,47%) et Telenet (+4,23% à 33,04 euros) étaient portées par le vent favorable qui soufflait sur l'ensemble du secteur des télécoms en Europe. Telenet a en outre reçu un avis élogieux de JP Morgan qui relève par la même occasion son objectif de cours à 42 euros contre 41 euros avant, soit un peu moins de dix euros de plus que son cours actuel.

À l'autre bout de l'indice, une seule valeur était dans rouge: Barco (-0,99%) a perdu des plumes alors que les bancaires ING (+1,41%) et KBC (+0,44%) sont longtemps restées proches de l'équilibre.

Galapagos a signé la plus forte hausse du Bel 20 avec un bond de 5,03%. UCB a pris 1,61%. Le groupe pharma a fait état de résultats positifs pour la phase II testant le rozanolixizumab chez les patients atteints de thrombocytopénie immunitaire primaire. Son titre mène toujours la danse de l'action ayant le plus progressé depuis le 1er janvier avec une grimpette frisant les 40%.

Au final, le Bel 20 est parvenu à avancer de 1,79% à 3.362 points. L'indice vedette a relevé la tête d'un peu plus de 30% depuis la mi-mars 2020, moment où il a touché son niveau plancher de l'année.

Sur le marché secondaire, Hyloris  bondit de 5,16% à 10,60 euros, poursuivant sur sa lancée des deux séances précédentes. Depuis lundi et l'annonce de la commercialisation d'un de ses traitements dans 8 pays européens, l'action de la biotech liégeoise a progressé de 17% et évolue à présent au-dessus du prix de son IPO de juin dernier.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés