analyse

La course à l'indice Bel 20 est lancée

©Photo News

Plusieurs fauteuils vont probablement se libérer prochainement dans le Bel 20. Quelles sociétés pourraient le perdre? Lesquelles en gagnerait un?

Les gestionnaires des indices de la Bourse de Bruxelles risquent d’avoir beaucoup de pain sur la planche. Ils vont devoir bientôt se pencher sur la composition de l’indice Bel 20 . Vérifier si les actions qui le composent répondent toujours aux principaux critères. Et remplacer celles qui n’y répondent plus par des candidats plus à même d’intégrer sa composition.

Cet exercice, ils le réalisent chaque année. Peu après la mi-mars.

Les fauteuils à risque 

Les responsables des indices de la Bourse de Bruxelles restent assez discrets sur les modifications potentielles du Bel 20 aussi longtemps qu'ils n'ont pas pris leur décision. Il est possible toutefois en scannant soi-même la composition du Bel 20 de se faire une petite idée des actions dont la présence dans la composition du Bel 20 est à risque. Il s’agit principalement d’Engie , bpost et Ontex .

  • Engie parce que son marché de référence n’est pas Euronext Bruxelles et que ses activités en Belgique sont devenues trop "étroites" par rapport à celles de l’ensemble du groupe français. 
  • Bpost et Ontex, car la valeur boursière de leur capital flottant est insuffisante, voire inférieure à celles des principaux candidats.

Les actions sur les starting-blocks  

La perspective de voir autant de fauteuils se libérer prochainement dans le Bel 20 semble du coup motiver un certain nombre de candidats. Des actions comme WDP , Melexis , Shurgard et même Bekaert , un ex-membre du Bel 20,  cartonnent en ce moment en Bourse. Elles affichent déjà des gains qui vont de 11% pour Bekaert à 22% pour Melexis depuis le début de cette année. Pour mémoire, le Bel 20 est monté de 7,6% en janvier.

Participe aussi à cette course au Bel 20, Aperam (+16%) dont on a pensé un moment qu'elle allait trébucher. Mais qui n’a visiblement pas envie de se défaire de son fauteuil dans le Bel 20. 

Si l’on devait arrêter le chrono en ce moment, Aperam est en mesure de conserver son siège. Du côté des prétendants, c’est WDP, suivi de Bekaert et de Melexis qui, dans l’ordre, ont le plus de chances de gagner une place dans la composition du Bel 20. Bien que la valeur de son capital flottant est supérieure à tous les autres prétendants, Shurgard court le risque d’être recalé pour un niveau insuffisant d’échanges de ses actions en Bourse.

Le capital flottant, qu’est-ce donc?

On entend par "capital flottant", les actions qui peuvent être traitées à tout moment en Bourse.

Pour Shurgard, 100% des actions constituant le capital de la société sont dans ce cas. Pour WDP (Warehouses De Pauw), ce pourcentage n’est que 75,3% qu’Euronext Bruxelles arrondit à 80%. Le solde est détenu par la famille De Pauw, l’actionnaire de référence de ce gestionnaire immobilier.

©Photo News

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés