La diversification permet à Fagron de traverser la crise

©Frank De Mol

Le spécialiste belge de la préparation pharmaceutique est parvenu à augmenter sa marge opérationnelle au premier semestre. L'impact de la crise est limité.

Fagron semble traverser la crise sanitaire sans encombre. Le groupe spécialisé dans la préparation pharmaceutique a annoncé jeudi avoir dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 9,1% à 278,8 millions d'euros au premier semestre, un montant proche de l'estimation moyenne des analystes financiers, à savoir 281,3 millions d'euros.

"Fagron a profité d'une forte demande pour les produits liés au coronavirus."
Rafael Padilla
CEO de Fagron

Mieux: Fagron est parvenu à augmenter sa marge opérationnelle récurrente à 22,6%, contre 21,8% au premier semestre 2019. "Pour Fagron aussi, le premier semestre a été marqué par la pandémie de Covid-19", remarque le patron du groupe belge, Rafael Padilla. "Nos résultats solides démontrent la force de notre diversification, aussi bien au niveau régional qu'au point de vue des produits."

Possible retour des achats

À ce sujet, la société précise que ses divisions Marques, qui reprend les préparations maison et Essentiels, qui regroupe les produits pharmaceutiques de base et les fournitures pour les pharmacies, se sont bien comportées durant la crise. "Fagron a profité d'une forte demande pour les produits liés au coronavirus", explique M. Padilla. Par contre, la branche Services de préparation a souffert, parce que les patients ont limité leur recours aux soins planifiables durant la pandémie.

Mais dans l'ensemble, le groupe belge précise que la crise sanitaire a eu un impact limité sur ses activités durant les six premiers mois de 2020. Enfin, Fagron n'exclut pas de reprendre ses acquisitions, une stratégie qui "est prudemment en train de faire son retour".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés