La série noire se poursuit en bourse pour Kinepolis

©Remko Kool

Un des premiers fans en bourse de l'exploitant de salles de cinéma a décidé de revoir son objectif de cours à la baisse pour Kinepolis après la fermeture pour un mois des salles obscures en Belgique.

L'action Kinepolis est retombée ce mercredi sous les 20 euros, une première depuis l'année 2013. Vers 12h15, le titre reculait de 4,94% à 19,44 euros. Il avait commencé le mois d'octobre 10 euros plus haut (voir graphique).

Année catastrophique pour Kinepolis

La cote réagit négativement aux signaux envoyés par les suiveurs de la valeur en Bourse. Les analystes de KBC Securities ont ainsi sérieusement réduit leur objectif de cours sur l'action Kinepolis, pointant "un risque croissant que d'autres pays européens où Kinepolis est actif suivent la Belgique". Ils notent aussi la grande "incertitude sur la durée des fermetures".

Un calendrier incertain

En Belgique, principal marché de Kinepolis, tous les complexes du groupe seront fermés à partir de vendredi. Les projections les plus optimistes évoquent une réouverture après le 19 novembre.

Ce calendrier incertain a poussé les analystes de KBC Securities à prendre de grandes tenailles pour couper leur objectif de cours à 30 euros pour Kinepolis, contre 43 euros précédemment, soit une taille de 30%.

De nombreuses ressources pour Kinepolis

Le courtier reste toutefois à l'achat sur la valeur. Il est persuadé que le groupe coté à Bruxelles restera debout au sortir de la crise. Kinepolis dispose d'une trésorerie lui permettant de tenir 10 à 11 mois, selon KBC Securities qui n'écarte pas l'utilisation "d'autres options" pour maintenir ses finances à flot.

Car, contrairement aux ténors du secteur au bord de la faillite (voir graphique ci-dessous) comme AMC ou Cineworld, Kinepolis est le propriétaire de la majorité de ses salles. Des biens dont la valeur est estimée entre 800 et 1.200 millions d'euros.

Netflix en profite

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés