Le Bel 20 à l'équilibre grâce à Telenet (+débriefing actions belges)

La Bourse de Bruxelles a terminé le deuxième trimestre sur une note prudente, les investisseurs cherchant de nouveaux catalyseurs positifs pour alimenter le rally boursier.

Après avoir ouvert la séance en hausse (+0,20%), le Bel 20 a joué les montagnes russes avant de revenir à son point d'équilibre. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une hausse de 0,05% à 3.328,01 points.

L'action Telenet a terminé en tête avec un bond de 3,74% à 36,64 euros. Selon ING, c'est une bonne nouvelle pour les opérateurs télécoms que la vente du câblo-opérateur wallon VOO ait été annulée. "Cela limite le risque d'un quatrième acteur sur le marché belge", explique l'analyste David Vagman. Il estime qu'une acquisition par Telenet et Orange Belgium (-0,28% à 14,50 euros) aurait un sens stratégique.

Hors Bel 20, le titre Kinepolis a pris 0,63% à 40,25 euros. Le gestionnaire de salles de cinéma a fait le point sur ses activités. Par exemple, les Kinepolis belges relèveront le rideau au 1er juillet, avec une limite de 200 personnes par salle. "Dans l'ensemble, le groupe semble progresser vers des opérations "normalisées" au quatrième trimestre 2020", résume Kepler Cheuvreux.

La Gimv (+0,59% à 51,20 euros) a cédé ses parts dans le spécialiste flamand des palettes Contraload au groupe américain Tosca. Le holding a par ailleurs  acquis une participation minoritaire dans Televic, un fournisseur de systèmes de communication pour des marchés de niche tels que les soins de santé. Il a déposé 60 millions d'euros sur la table pour 40% du capital.

Berenberg est passé à l'achat sur Biocartis (+0,43% à 4,62 euros). Le courtier estime la chute récente de l'action trop importante. "Quand on regarde les progrès de ces dernières années et les partenariats que l'entreprise a maintenant, nous pensons que les opportunités à long terme persistent. Nous pensons également que la société peut surmonter les problèmes récents et gagner des parts de marché sur le marché en plein essor du diagnostic moléculaire du cancer", explique-t-il. Son objectif de cours tombe toutefois à 6,60 euros contre 16,50 euros auparavant.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés