Publicité

Le Bel 20 s'installe au-dessus des 3.100 points (+débriefing actions belges)

Le Bel 20 a poursuivi son ascension ce mardi, une nouvelle fois soutenu par le bond de ses valeurs bancaires KBC et ING.

La Bourse de Bruxelles continue de caracoler en tête des principales places européennes grâce à ses poids lourds. Les investisseurs ont vivement salué la levée de fonds réalisée par Kiadis.

Le Bel 20 a poursuivi son ascension ce mardi, une nouvelle fois soutenu par le bond de ses valeurs bancaires KBC (+7,22% à 50,94 euros) et ING (+5,35% à 5,14 euros). L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé sur une progression de 2,80% à 3.121,32 points. Parmi les rares valeurs en baisse, Colruyt a reculé de 1,43% à 55,20 euros et Umicore de 1,18% à 39,35 euros.

Le titre AB InBev a pris 5,70% à 42,55 euros. Si Bernstein a réitéré sa recommandation à "surperformer", le broker américain a cependant réduit son objectif de cours à 53 euros contre 55 euros auparavant.

Hors Bel 20, Kiadis s'est envolé de 16,36% avant de réduire ses gains et de retomber à 1,83 euro (+2,87%). La biotech néerlandaise a conclu un placement privé de 12 millions d’euros portant sur 7,5 millions d'actions nouvelles au prix unitaire de 1,60 euro avec un fonds d’investissement américain spécialisé dans les soins de santé. "La société couvre ainsi ses besoins" pour le développement clinique du K-NK002 (thérapie d'appoint pour les patients atteints de cancer du sang subissant une greffe de cellules souches hématopoïétiques) et du K-NK003 (traitement de la leucémie myéloïde aiguë), note KBC Securities.

La société immobilière Immobel (+2,67% à 69,20 euros) a indiqué lundi soir posséder de bonnes liquidités qui lui permettront d’honorer ses obligations financières jusqu’à fin 2021. "Rassurant", a réagi Degroof Petercam, qui a placé son objectif de cours sous revue.

Le groupe Recticel (-1,26% à 7,07 euros) a vu ses ventes combinées baisser de 6,2% au premier trimestre, à 317,6 millions d’euros. Il signale cependant que les activités "automobiles" en Chine sont revenues à des niveaux pré-Covid-19. "Recticel a une marge de manœuvre suffisante pour faire face à cette crise, en particulier suite aux ventes de sa division Intérieur et sa participation dans EuroFoam", souligne Degroof Petercam, dont l'objectif de cours passe de 6,4 à 8,5 euros. 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés