Le Bel 20 signe sa meilleure semaine depuis 2001, double soutien pour la fusée AB InBev

Le Bel 20 a bondi 10,52% cette semaine, ce qui représente sa plus forte hausse depuis septembre 2001. Il a été porté principalement par ses valeurs bancaires et AB InBev (+22,09%). ©BELGA

Le Bel 20 a connu une nouvelle semaine très positive avec un bond de 10,52%, ce qui représente sa plus forte hausse depuis septembre 2001. Les deux autres grands indices de la Bourse de Bruxelles, le Bel Mid et le Bel Small, ont de leur côté grimpé de 2,84% et 4,07%.

◊ L'une des meilleures performances hebdomadaires au sein du Bel 20 revient cette semaine à AB InBev (+22,09%). Le brasseur belgo-brésilien a annoncé lundi avoir finalisé la vente de sa filiale australienne Carlton & United Breweries à la société japonaise Asahi Group Holdings. L’opération rapportera à AB InBev environ 11 milliards de dollars, montant qui sera consacré dans sa quasi-totalité au remboursement de sa dette. "Nous rappelons qu'AB InBev a terminé l'année 2019 avec une dette nette de 95,5 milliards de dollars. Cela correspond à un ratio dette nette/Ebitda d'environ 4,5x ou 4,0x si l’on prend en compte la cession de la filiale australienne", indiquent les analystes de KBC Securities.

"L’assouplissement progressif des mesures de confinement liées au Covid-19 dans de nombreux pays laisse espérer que la consommation de bière a atteint un creux et est sur le point d'entamer une nette tendance à la hausse. En combinaison avec un rebond progressif de certaines devises au cours des dernières semaines, nous pensons que ce sont des éléments positifs importants pour le sentiment des investisseurs envers AB InBev."
KBC Securities

L’action du géant mondial de la bière a également profité cette semaine des espoirs des investisseurs dans la reprise économique et la réouverture prochaine des bars. "L’assouplissement progressif des mesures de confinement liées au Covid-19 dans de nombreux pays laisse espérer que la consommation de bière a atteint un creux et est sur le point d'entamer une nette tendance à la hausse. En combinaison avec un rebond progressif de certaines devises au cours des dernières semaines, nous pensons que ce sont des éléments positifs importants pour le sentiment des investisseurs envers AB InBev", soulignent les analystes de KBC Securities qui ont réitéré leur recommandation à "acheter".

Presque la totalité des analystes qui suivent le titre conseille de l’avoir en portefeuille. L’objectif de cours moyen est toutefois de 51,34 euros, ce qui sous-entend un potentiel haussier très faible à court terme.

◊ L’assureur Ageas a bondi de 19,60% en bourse cette semaine. Il a annoncé le week-end dernier que la Cour de cassation avait rejeté toutes les demandes introduites en juillet 2019 par d'anciens détenteurs de Mandatory Convertible Securities. Il s’agit d’obligations convertibles subordonnées et non garanties d'un montant nominal de 2 milliards d’euros, émises le 7 décembre 2007 par l'ancien groupe Fortis.

270
millions de dollars
UCB a acquis la société Engage Therapeutics, une entreprise américaine qui développe un traitement visant à mettre rapidement un terme à une crise d’épilepsie, pour un montant qui pourrait atteindre 270 millions de dollars.

◊ Dans le bas du tableau, UCB a lâché 1,38% en cinq séances. Le groupe biopharmaceutique a pourtant annoncé l’acquisition de la société Engage Therapeutics, une entreprise américaine qui développe un traitement visant à mettre rapidement un terme à une crise d’épilepsie. Le prix d’acquisition initial est fixé à 125 millions de dollars, auxquels pourraient s’ajouter 145 millions de dollars en fonction d’éventuels paiements d’étape. Un achat relativement petit, selon Kepler Cheuvreux, mais qui fait logiquement sens au regard du positionnement de leader d'UCB dans ce domaine. Le groupe belge pourrait tirer des synergies marketing avec ce genre de rachat ciblé.

◊ C’est le titre Galapagos qui signe cette semaine la plus forte baisse au sein du Bel 20, avec une chute de 3,57%. La biotech a pourtant signalé jeudi que les essais cliniques de phase III Finch 1 et Finch 3 testant le filgotinib sur des patients atteints d’arthrite rhumatoïde ont démontré au bout de la 52e semaine une efficacité durable et un profil de sécurité constant. "Le profil d’innocuité du filgotinib, qui continue d’être mis en avant comme un élément clé de différenciation, reste aussi 'clean' qu’avec les données antérieures", ont réagi les analystes de KBC Securities.

◊ Hors Bel 20, soulignons notamment le bond d’Avantium (+31,32% en cinq séances). Le groupe a reçu des commandes pour plusieurs systèmes de test Flowrence d'une valeur de plus de 3 millions d'euros de la part de l'Université des sciences et technologies King Abdullah en Arabie saoudite.

"Kinepolis aurait pu survivre longtemps à une fermeture forcée" des salles de cinéma.
Guy Sips
analyste chez KBC Securities

◊ Le titre Kinepolis a progressé de 13,73% cette semaine. Les salles de cinéma seront à nouveau accessibles au cours du mois de juin, voire juillet, dans différents pays, ce qui bien entendu porte Kinepolis en bourse. "La société aurait pu survivre  longtemps à une fermeture forcée", signale Guy Sips, analyste chez KBC Securities. Soulignant la politique prudente de Kinepolis, il rappelle que le gérant de salles de cinéma possède des liquidités à hauteur de 70 millions d’euros et dispose d’une ligne de crédit de 120 millions d’euros. C'est pourquoi sa recommandation reste à "accumuler" avec un objectif de cours de 57 euros.

◊ Parmi les perdants de la semaine, on retrouve Immobel (-3,99%), Mithra (-4,25%) ou encore Ontex (-7,10%). La biotech Mithra a annoncé vendredi avoir exercé une première option de vente en vertu de l'accord d'engagement de capital avec LDA Capital, qui lui permet de recevoir jusqu'à 50 millions d'euros d'argent frais en échange de nouvelles actions. Mithra émettra un maximum de 441.410 nouvelles actions pour LDA au cours du troisième trimestre. Le prix d'émission sera calculé sur la base de la moyenne du cours de bourse sur une période de 45 séances.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés