Le bitcoin peut-il percer le plafond des 20.000 dollars?

La cryptomonnaie n'en finit plus de monter. Elle évolue actuellement à des niveaux plus vus depuis 2017. ©REUTERS

Le bitcoin a franchi 18.000 dollars ce mercredi pour atteindre son plus haut niveau depuis décembre 2017 et se rapprocher de son record historique (19.783 dollars).

Année folle pour le bitcoin. La monnaie virtuelle a entamé le mois de janvier autour des 7.000 dollars pour s'écraser trois mois plus tard et au plus fort de la crise du coronavirus à 5.024 dollars. Depuis lors, il n'a cessé de gonfler, franchissant les 10.000 dollars en plein été pour flirter avec les 18.250 dollars ce mercredi.

C'est du jamais vu depuis la mi-décembre 2017. Le bitcoin avait alors atteint son record historique à 19.783 dollars. Une semaine après, il avait fondu d'un tiers de sa valeur et de près de 70% dans les six mois qui ont suivi.

+250%
Le rendement du bitcoin
Le cours du bitcoin évolue actuellement plus de 250% au-dessus de son prix plancher de l'année atteint en mars dernier. Sur la même période, le S&P 500 a progressé de 60%.

20.000 dollars avant Noël

Beaucoup de suiveurs parient actuellement sur une poursuite de la remontée du cours du bitcoin, n'écartant pas un franchissement de la barre des 20.000 dollars avant Noël, un niveau inexploré pour la plus connue des monnaies virtuelles.

Deux moteurs stimulent la progression actuelle du bitcoin.

"Les investisseurs utilisent le bitcoin comme un instrument de couverture contre l'inflation pour se protéger contre la perspective d'un maintien des mesures de relance budgétaire."
Simon Peters
Analyste - eToro

D'abord, l'engouement toujours plus fort des "nouveaux investisseurs" rend les cryptomonnaies de plus en plus populaires auprès du grand public et des petits porteurs en recherche de rendements rapides.

Leur credo: Pas besoin d'en avoir beaucoup pour pouvoir espérer des gains importants." Une ligne de conduite qui s'accorde très bien avec l'humeur actuelle des marchés.

Avec des taux toujours aussi bas et la pluie de liquidités venues des banques centrales pour soutenir l'économie, le goût du risque reste très présent chez les petits investisseurs qui n'hésitent pas à se tourner vers tous les actifs possibles.

En quête de respectabilité

Plus étonnant, l'autre motif qui semble attirer les investisseurs vers le bitcoin est son statut de parapluie contre la dépréciation des monnaies "classiques". Un statut qui se renforce à mesure que les banques centrales et les investisseurs institutionnels se lancent dans le bain de la cryptomonnaie.

"Les investisseurs utilisent le bitcoin comme un instrument de couverture contre l'inflation."
Simon Peters
Analyse - eToro

Pour l'analyste spécialisé dans les monnaies virtuelles Simon Peters, "le secteur des crypto s'est consolidé, il a mûri et il bénéficie d'un effet d'entraînement par les investisseurs institutionnels. Les investisseurs utilisent le bitcoin comme un instrument de couverture contre l'inflation pour se protéger contre la perspective d'un maintien des mesures de relance budgétaire."

Mais il est difficile d'établir des règles ou de tenter de se projeter dans le futur avec un actif aussi sauvage et volatil.

Cela n'a pas empêché le champion des paiements en ligne, Paypal, de lancer il y a un mois sa propre plateforme d'échanges de bitcoin et d'autres cryptomonnaies. Une annonce qui a fortement participé à l'envol constaté ces dernières semaines.

Le bitcoin?

Le bitcoin, créé en 2008 par un anonyme, se présente comme une alternative aux monnaies traditionnelles, justement car son émission par un réseau non centralisé vise à empêcher de telles mesures d'assouplissement monétaire des institutions.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés