Publicité

Le contagieux optimisme de Greenyard (+débriefing actions belges)

La Bourse de Bruxelles termine la semaine sur une note très positive. Seuls les titres Colruyt et AB InBev ont clôturé dans le rouge au sein du Bel 20. De son côté, Greenyard profite du bond de la consommation à domicile.

Le Bel 20 a flirté avec le seuil symbolique des 3.000 points tout au long de la séance de ce vendredi. Porté par un retour à l'optimisme, l'indice phare de la Bourse de Bruxelles est parvenu à clôturer sur une progression de 3,09% à 3.015,41 points. À sa tête, Aperam a gagné 8,87% à 21,84 euros.

Le titre KBC a grimpé de 2,38% à 44,78 euros. Le bancassureur a pourtant prévenu que le coronavirus aura un impact sur les instruments financiers à la juste valeur (FIFV) dans les résultats du groupe au 1er trimestre 2020. La valeur de ses actifs financiers sera affectée à hauteur de près de 400 millions d'euros. "L'impact sur la FIFV est presque le double de ce à quoi nous nous attendions, nous allons donc baisser nos estimations pour l'exercice 2020 d'environ 13%", a réagi Bart Jooris, analyste chez Degroof Petercam. Sa recommandation reste toutefois à "conserver" avec un objectif de cours de 46 euros.

L'action Proximus (+2,71% à 21,21 euros) a pour sa part profité des commentaires positifs de Berenberg. La banque d'investissement allemande a relevé son conseil à "conserver" contre "vendre" auparavant, estimant que le pire est désormais derrière nous. Son objectif de cours passe de 17,5 à 19,4 euros.

Hors Bel 20, Greenyard s'est envolé de 15,79% à 4,62 euros. Le spécialiste des fruits et légumes surfe sur le bond de la consommation à domicile provoqué par le confinement. Ce qui lui permet de relever ses prévisions pour l'exercice en cours. Le groupe table désormais sur un Ebitda ajusté compris entre 93 millions et 95 millions d’euros. "Même si nous ne disposons pas de tous les détails, nous sommes particulièrement satisfaits de l’évolution de la dette, qui affiche une baisse plus forte que prévu. L'effet de levier reste cependant élevé", soulignent les analystes de KBC Securities.

Le broker est par ailleurs passé à l'achat sur Retail Estates (+2,13% à 48,05 euros). Son objectif de cours tombe cependant à 60 euros contre 84 euros précédemment.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés