Le potentiel de hausse du Bel 20 remonte au-dessus de 10%

Ontex a subi un ouragan de révisions baissières suite à l’annonce de perspectives de croissance décevantes pour les prochains mois. ©Wim Kempenaers (WKB)

La correction du mois écoulé a fait repasser le potentiel moyen des valeurs de l’indice au-delà de 11%, les valeurs les plus décotées étant Aperam (qui cote pratiquement 50% en dessous de son objectif moyen) et ING ; tandis que Colruyt reste l’action affichant la plus forte prime.

Les cours des composantes de l’indice Bel 20  se sont effondrés en moyenne de 7,5% depuis la mi-avril, plombés par une combinaison d’incertitudes économiques sur fond de tensions géopolitiques et de résultats décevants de groupes comme Ontex (-17%), Solvay (-17%) ou Umicore (-27%).

Les objectifs moyens sont restés stables (-0,35%), avec neuf valeurs en baisse et des reculs de 8,5% pour Ontex et Umicore. Cette évolution a toutefois été partiellement compensée par les hausses enregistrées chez Barco (+8%), Sofina (+6%) ou ArgenX (+9%).

La correction du mois écoulé a fait repasser le potentiel moyen des valeurs de l’indice au-delà de 11%, les valeurs les plus décotées étant Aperam (qui cote pratiquement 50% en dessous de son objectif moyen) et ING. Colruyt  reste l’action affichant la plus forte prime.

©Mediafin

Le gagnant et les perdants

Barco a enregistré de nombreuses révisions favorables au niveau des objectifs (notamment chez Kepler Cheuvreux, Degroof Petercam, KBC Securities), suite à l’annonce d’excellents résultats pour les trois premiers mois de 2019. Les analystes en ont profité pour relever leurs objectifs de croissance pour les prochaines années, les trois divisions étant désormais positionnées sur une tendance de croissance opérationnelle.

Ontex a subi un ouragan de révisions baissières suite à l’annonce de perspectives de croissance décevantes pour les prochains mois. Deux courtiers néerlandais (ABN Amro et Kempen) ont descendu leur rating en position neutre, tandis que tous les autres (notamment Kepler Cheuvreux, Crédit Suisse, UBS, Liberum, Morgan Stanley) se sont contentés d’ajuster lourdement leur objectif afin de prendre en compte la baisse des objectifs de la direction. 

Umicore   a également été affecté par de nombreuses révisions négatives suite à un avertissement sur résultats, avec des baisses d’avis chez Berenberg et KBC Securities et de très nombreux ajustements au niveau des objectifs, notamment chez Degroof Petercam, Crédit Suisse, UBS, Liberum, Deutsche Bank, Kepler Cheuvreux, Investec ou HSBC. Les analystes s’interrogent ouvertement sur le caractère transitoire des problèmes rencontrés par le groupe, et nombreux estiment même que le groupe pourrait entrer dans une phase de croissance structurellement plus lente. 

Solvay est le troisième groupe à avoir été lourdement affecté par des révisions baissières consécutives aux résultats du premier trimestre, avec une baisse d’avis chez KBC Securities et des révisions d’objectifs chez ING, Crédit Suisse ou Degroof Petercam. En règle générale, les analystes restent largement convaincus par le plan de transformation du groupe.

Autres avis notables

Ackermans & Van Haaren   a été relevé à l’achat chez Kepler Cheuvreux, afin de prendre en compte l’évolution des valorisations sectorielles.

ArgenX a reçu un premier avis neutre de Barclays, le premier courtier à ne pas être à l’achat sur le groupe. Cet avis est justifié par une absence de nouvelles durant les prochains mois.

Sofina  a reçu un premier avis favorable de Kepler Cheuvreux, qui apprécie les efforts de transparence de la direction ainsi que la stratégie d’investissement.

UCB a été descendu à la vente chez Oddo BHF, qui souligne les nombreuses expirations de brevets prévues pour les prochaines années.

WDP a été descendu en position neutre chez KBC Securities suite à la publication de résultats en ligne avec les attentes pour le premier trimestre 2019.


Les gagnants et les perdants

Barco a enregistré de nombreuses révisions favorables au niveau des objectifs (notamment chez Kepler Cheuvreux, Degroof Petercam, KBC Securities), suite à l’annonce d’excellents résultats pour les trois premiers mois de 2019. Les analystes en ont profité pour relever leurs objectifs de croissance pour les prochaines années, les trois divisions étant désormais positionnées sur une tendance de croissance opérationnelle.

Ontex a subi un ouragan de révisions baissières suite à l’annonce de perspectives de croissance décevantes pour les prochains mois. Deux courtiers néerlandais (ABN Amro et Kempen) ont descendu leur rating en position neutre, tandis que tous les autres (notamment Kepler Cheuvreux, Crédit Suisse, UBS, Liberum, Morgan Stanley) se sont contentés d’ajuster lourdement leur objectif afin de prendre en compte la baisse des objectifs de la direction. 

Umicore a également été affecté par de nombreuses révisions négatives suite à un avertissement sur résultats, avec des baisses d’avis chez Berenberg et KBC Securities et de très nombreux ajustements au niveau des objectifs, notamment chez Degroof Petercam, Crédit Suisse, UBS, Liberum, Deutsche Bank, Kepler Cheuvreux, Investec ou HSBC. Les analystes s’interrogent ouvertement sur le caractère transitoire des problèmes rencontrés par le groupe, et nombreux estiment même que le groupe pourrait rentrer dans une phase de croissance structurellement plus lente.  

Solvay est le troisième groupe à avoir été lourdement affecté par des révisions baissières consécutives aux résultats du premier trimestre, avec une baisse d’avis chez KBC Securities et des révisions d’objectifs chez ING, Crédit Suisse ou Degroof Petercam. En règle générale, les analystes restent largement convaincus par le plan de transformation du groupe.

Autres avis notables

Ackermans & Van Haaren a été relevé à l’achat chez Kepler Cheuvreux, afin de prendre en compte l’évolution des valorisations sectorielles.

ArgenX a reçu un premier avis neutre de Barclays, le premier courtier à ne pas être à l’achat sur le groupe. Cet avis est justifié par une absence de nouvelles durant les prochains mois.

Sofina a reçu un premier avis favorable de Kepler Cheuvreux, qui apprécie les efforts de transparence de la direction ainsi que la stratégie d’investissement.

UCB a été descendu à la vente chez Oddo BHF, qui souligne les nombreuses expirations de brevets prévues pour les prochaines années.

WDP a été descendu en position neutre chez KBC Securities suite à la publication de résultats en ligne avec les attentes pour le premier trimestre 2019.

Publicité
Publicité

Echo Connect