"Le rally sur AB InBev ne va pas durer" (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles a fait machine arrière ce mercredi, à nouveau plombée par les craintes de récession. Son poids lourd AB InBev a souffert d'un changement de recommandation. Les investisseurs ont par contre salué les résultats trimestriels d'Agfa-Gevaert.

Les pessimistes regagnent du terrain. Démarrant la séance en territoire négatif (-0,20%), le Bel 20 s'est enfoncé dans le rouge avant de réduire ses pertes en fin de journée. Les craintes de récession combinées aux inquiétudes croissantes d'une sortie sans accord du Royaume-Uni hors de l'Union européenne poussent à nouveau les investisseurs à prendre leurs bénéfices. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé sur un repli de 0,32% à 3.490,82 points.

Le titre AB InBev a pour sa part lâché 1,01% à 84,30 euros suite à un changement de recommandation. La banque britannique Barclays a abaissé sa note à "sous-pondérer" contre "neutre" auparavant. "AB InBev a connu un bon rally ces derniers mois, mais nous voyons 3 raisons pour que cela se termine", estime son analyste Laurence Whyatt. Et de souligner le "déclin structurel" du plus grand marché de la société, des prévisions de pertes de parts de marché en Amérique du Sud et en Afrique du Sud, et une position faible en Chine. C'est pourquoi son objectif de cours passe de 85 à 74 euros.

Hors Bel 20, Agfa-Gevaert a bondi de 11,04% à 3,72 euros. Le groupe spécialisé dans l’imagerie a vu ses ventes progresser de 3% à 576 millions d’euros au deuxième trimestre. Ce qui représente la première croissance du chiffre d’affaires depuis 2015. Son ebitda ajusté grimpe de 14,3% à 56 millions. Agfa-Gevaert a par ailleurs indiqué que le processus de vente de ses activités "Healthcare" - soit le pôle "Hospital IT", "Integrated Care" ainsi que "l’Imaging IT" - devrait démarrer cet automne. Lire notre article

L'action TINC a pris 0,77% à 13,05 euros, signant un plus haut historique. Valeur défensive, la société d'investissement en infrastructures profite de la recherche de refuge chez les investisseurs. Lire notre article

Le groupe Balta (-1,31% à 2,64 euros) a enregistré une hausse de 5,2% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, à 167,9 millions d'euros. L'ebitda ajusté se contracte par contre de 3% à 19,8 millions. "Ces résultats trimestriels ont été soutenus par des événements exceptionnels, ce qui accentue encore plus la baisse du bénéfice sous-jacent", souligne Wim Hoste de KBC Securities. Son objectif de cours passe de 5,5 à 4 euros, mais sa recommandation reste à "accumuler" compte tenu de la "valorisation attractive" du titre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés