Le secteur auto pèse sur les résultats de X-Fab

©AFP

L'incertitude résultant des tensions commerciales mondiales et plombant les ventes de voiture a fortement impacté les résultats de fabricant de semi-conducteurs. X-FAB a surtout eu du mal à sortir la tête hors de l'eau au cours des trois derniers mois de l'année 2018.

La semaine dernière X-Fab avait fait les frais des perspectives moroses avancées par son premier client, Melexis. Ce mardi, c'était au tour du fabricant de semi-conducteurs de faire le point sur son exercice 2018 et ses perspectives pour l'année en cours. 

Le chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année 2018 s'affiche à 587,9 millions de dollars, soit une hausse de 1% sur un an. Début 2018, la société s'attendait à dégager 615 à 655 millions de chiffre d'affaires avant de corriger le tir en novembre dernier en raison notamment de la guerre commerciale et de la mollesse du marché auto.

Les trois derniers mois de l'année ont été particulièrement difficiles avec des ventes en recul de 11% par rapport à la même période en 2017, et cela malgré un chiffre d'affaires trimestriel qui flirte avec "l’extrémité supérieure de la fourchette prévisionnelle de 132 - 138 millions de dollars", précise la société dans son communiqué. Repli de 11% aussi pour l'Ebitda de X-FAB en 2018 qui se situe à près de 95 millions de dollars. Là aussi le dernier trimestre a été dévastateur avec une chute 49% de l'Ebitda sur un an et de 46% par rapport au 3e trimestre 2018. Quant au résultat net, il plonge de 75% en 2018 et termine l'année à 22,5 millions de dollars. 

Le ralentissement de l'activité en fin d'année est imputable, selon X-Fab, principalement au secteur automobile. La société avait déjà averti le marché en novembre dernier que les résultats n'allaient pas être au rendez-vous. "Lors du 4ème trimestre 2018, les ventes réalisées dans ce secteur ont subi une contraction de 18%, surtout en raison des corrections d’inventaire tout au long de la chaîne logistique du segment automobile, déclenchées par la réduction des ventes de voitures au cours du 4ème trimestre 2018", précise le groupe créé par Roland Duchâtelet et également présent dans le secteur industriel et médical.

Une éclaircie au second semestre 

Le CEO, Rudi De Winter, constate également que cette contraction se confirme en ce début d'année. "Etant donné qu’il faut environ dix mois entre le moment où une commande est passée chez X-Fab et l'assemblage de la voiture chez le constructeur d'origine, une petite variation des ventes de voitures combinée à une croissance négative du segment de marché peut provoquer des réactions excessives dans la chaîne d'approvisionnement qui amplifient les effets sur nos ventes", justifie le patron de X-FAB pour qui "la tendance s’inversera lorsque les stocks seront épuisés et que la perception générale du marché s'améliorera.

Le chiffre d’affaires attendu pour le trimestre en cours devrait se situer entre 126 et 133 millions avec une marge d’Ebitda comprise entre 2 et 5 %. Pour l’année 2019, le management s’attend à ce que le chiffre d’affaires puisse renouer avec la croissance au cours du second semestre, dépassant les niveaux de ventes des derniers trimestres. 

Publicité
Publicité

Echo Connect