Les cycliques affectent le Bel 20 (débriefing actions belges)

©BELGA

L'indice phare du marché belge a souffert des baisses d'Aperam, Ontex et ING, entre autres. Colruyt a subi des prises de bénéfice après un record. Le marché craint une réduction du dividende chez bpost.

Les valeurs sensibles à la conjoncture économique ont fait baisser le Bel 20 . Ce mercredi, l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles a perdu 0,18%, affecté par les reculs d'Aperam, Ontex ou encore Umicore.

Parmi les plus nettes variations des composants de l'indice belge, Aperam  a cédé 2,21%. L'aciériste continue à souffrir des inquiétudes au sujet de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. De plus, les cours des métaux industriels ont nettement baissé. Enfin, Morgan Stanley a réduit son objectif de cours pour Aperam à 26 euros, contre 33 euros auparavant, la recommandation restant à "pondération en ligne".

La banque d'affaires évoque de piètres résultats au premier trimestre et s'attend à des conditions de marchés qui pourraient affecter le sidérurgiste durant le second semestre. L'une des raisons qui poussent Morgan Stanley à se montrer prudente pour l'acier européen est la faiblesse attendue de la demande en provenance du marché automobile.

Les patrons d'ING et Commerzbank se sont vus

Ontex  a reculé de 0,66%. Le rebond de la veille a fait long feu. Le titre reste affecté par ses résultats et prévisions, qui ont déçu les observateurs.

Umicore  a abandonné 1%. Les inquiétudes sur la Chine ont à nouveau pesé sur le titre du groupe spécialisé dans le recyclage de métaux et les matériaux pour batteries.

ING  a baissé de 1,57%. Le patron de Commerzbank  a reconnu, lors de l'assemblée générale de la banque allemande, avoir rencontré à deux reprises Ralph Hamers, le patron d'ING, au cours de l'année écoulée. Mercredi dernier, des informations ont circulé au sujet d'un possible projet d'acquisition de Commerzbank par ING, une nouvelle qui avait déjà pesé sur le cours de Bourse de la banque néerlandaise.

Colruyt  s'est replié de 1,35%. Le titre du groupe de distribution a subi des prises de bénéfice après avoir atteint, la veille, un sommet historique à 66,68 euros en clôture. Au cours des deux premières semaines de mai, Colruyt a gagné plus de 2,5%, ce qui constitue la meilleure performance au sein du Bel 20 sur cette période.

Hors Bel 20, bpost  a chuté de 3,13%. Le groupe postal britannique Royal Mail a réduit son dividende de 40%, ce qui fait craindre une politique comparable chez le groupe belge.

Publicité
Publicité

Echo Connect