Les cycliques pèsent sur le Bel 20 (+débriefing actions belges)

©BELGA

Le Bel 20 a été emporté dans la spirale baissière due aux inquiétudes pour les valeurs technologiques, sur fond de guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine. Les actions cycliques ont souffert.

Même si les valeurs technologiques sont rares en Bourse de Bruxelles, le marché belge a subi le courant vendeur qui a touché les places financières européennes ce lundi. A la clôture, le Bel 20  s'est replié de 1%.

L'escalade dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, marqué par la rupture de liens commerciaux entre des groupes technologiques occidentaux - y compris européens - et le chinois Huawei, fait craindre de nouvelles mesures nuisibles au commerce international. Ces perspectives inquiétantes ont pesé sur les valeurs les plus sensibles aux cycles économiques.

Au sein du Bel 20, Umicore  a ainsi reculé de 3,62%. Les cathodes pour batterie du groupe belge se retrouvent notamment dans des véhicules électriques dont le marché chinois est un important débouché. Par ailleurs, Barclays a nettement réduit son objectif de cours pour Umicore, à 25 euros, contre 37 euros auparavant, avec une recommandation maintenue à "sous-pondérer". De son côté, AlphaValue a réduit son prix cible à 35,90 euros au lieu de 38,90 euros précédemment, avec un conseil qui reste à "acheter".

Ontex reste sous pression

Ontex  a chuté de 2,92%. L'action du spécialiste des produits d'hygiène jetables reste sous pression après avoir déjà perdu 30% en deux semaines, après l'annonce de résultats décevants, de perspectives revues à la baisse et d'un plan de transformation qui n'a pas convaincu. Ontex tiendra son assemblée générale annuelle vendredi.

Aperam  a abandonné 3,52%. Le titre avait déjà chuté de plus de 20% au cours des quatre dernières semaines. Les inquiétudes sur le commerce avec la Chine, premier pays consommateur de matières premières au monde, pèsent sur les aciéristes. De plus, le prix du minerai de fer a baissé.

Solvay  s'est replié de 1,57%. Les valeurs de la chimie figurent parmi les plus fortes baisses sectorielles. Solvay, qui réalise 30% de son chiffre d'affaires en Asie, est sensible aux nouvelles qui concernent la Chine, où il possède notamment une usine produisant un polymère utilisé dans les batteries au lithium destinées aux véhicules électriques.

Barco  a cédé 2,76%. Le groupe d'imagerie est aussi sensible aux informations sur la Chine: il réalise près de 30% de ses ventes en Asie.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect