Les investisseurs reviennent en force sur Hyloris

Depuis son introduction en bourse fin juin, l'action Hyloris n'a jamais dépassé la barre de 10,80 euros. ©Tim Dirven

Le groupe biopharma avance dans la future commercialisation du Maxigesic IV en Europe. Pour KBC Securities, le produit a désormais toutes ses chances d'arriver sur le marché l'année prochaine.

Après plusieurs mois difficiles, Hyloris Pharmaceuticals  va-t-elle enfin sortir la tête hors de l'eau? L'action a gagné jusqu'à 11,11% ce mardi pour flirter avec son prix d'introduction en bourse avant de réduire ses gains. Rappelons que le titre est entré à 10,75 euros le 26 juin dernier et a perdu environ 16% cet été pour tomber à un plus bas historique de 9,05 euros fin août.

"Cette étape est importante car nous cherchons à intensifier nos activités commerciales au début de l'année prochaine et à déposer une demande auprès de la FDA (la Food and Drug Administration, NDLR) en temps voulu."
Stijn Van Rompay
CEO d'Hyloris Pharmaceuticals

Mais depuis le début de la semaine, les investisseurs semblent à nouveau intéressés. Comment expliquer ce retour en grâce? Le groupe biopharma basé dans la région liégeoise a annoncé lundi l’approbation du Maxigesic IV, un analgésique non opioïde pour le traitement de la douleur développé en partenariat avec la société néo-zélandaise AFT Pharmaceuticals, dans huit pays européens: la Belgique, la Suède, la Hongrie, la Roumanie, la Croatie, la Lituanie, la Slovaquie et Malte. La commercialisation du produit devrait y démarrer début 2021.

"Cette étape est importante car nous cherchons à intensifier nos activités commerciales au début de l'année prochaine et à déposer une demande auprès de la FDA (la Food and Drug Administration, NDLR) en temps voulu", explique son CEO, Stijn Van Rompay, dans un communiqué.

La société liégeoise rappelle au passage que la commercialisation du Maxigesic IV a récemment débuté en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux Émirats arabes unis. Hyloris recevra une part des bénéfices, à l’exception de ceux réalisés en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Les prochaines étapes de développement

En réaction, KBC Securities a relevé son objectif de cours à 12 euros contre 11,50 euros précédemment. "Nous avons mis à jour la probabilité de succès du Maxigesic IV dans l'Union européenne, de 90% à 100%", explique Sandra Cauwenberghs, qui est l'une des deux analystes à suivre la valeur.

"Nous avons mis à jour la probabilité de succès du Maxigesic IV dans l'Union européenne, de 90% à 100%."
Sandra Cauwenberghs
analyste chez KBC Securities

Dans sa note, elle a également listé les prochains catalyseurs pour le cours. Outre l'approbation du Maxigesic IV dans d'autres pays européens, Hyloris prévoit également de faire une demande de commercialisation aux États-Unis avant la fin de l'année. L'analyste table sur une réponse pour le second semestre 2021.

Quant aux autres produits de la biopharma, on attend par exemple le lancement de l'étude Dofetilide PK au quatrième trimestre 2020. De nombreuses étapes importantes qui vont gonfler les dépenses opérationnelles du groupe belge. Rappelons que sa trésorerie s'élevait à 66,8 millions d’euros au 30 juin 2020.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés