Les SIR du Bel 20 en forme (Débriefing actions belges)

©Photo News

Le Bel 20 termine la semaine sur une mauvaise note, plombé par les grands noms de la cote. Hors indice, Mithra a limité les dégâts.

Vague de prises de bénéfices à la Bourse de Bruxelles. Les investisseurs ont freiné leurs ardeurs alors que les statistiques du jour ont indiqué que la reprise économique sera plus lente qu'espéré. Le Bel 20 , toujours au-dessus de son niveau de février 2020, a abandonné 0,74% à 3.743,25 points.

Les SIR et leurs profils défensifs étaient recherchés. Aedifica (+2,48%) et WDP (+0,75%) ont affiché les plus fortes hausses du jour au sein de l'indice vedette.

Les valeurs cycliques, bien en vue pendant toute la semaine, ont été sérieusement attaquées. Umicore a ainsi lâché 2,10% pour retomber à 47,56 euros. Barco  (-4,97%), Solvay  (-1,48%) et Ageas  (-1,81%) ont également embarqués dans le mauvais train. Le broker Mediobanca a cependant relevé son objectif de cours sur l'assureur.

AB InBev (-0,96%) a reçu un favorable de la part des analystes de HSBC. Mais le mot doux n'a eu que peu d'effet positif sur l'action du numéro un mondial de la bière.

Même constat pour Galapagos , dont le titre avait bénéficié ces derniers jours de plusieurs avis positifs. La biotech malinoise a glissé de 2,12%, plus forte baisse du jour. À l'inverse, sa concurrente du Bel 20, Argenx (+0,16%), avait encore le vent dans le dos après le bond réalisé la veille. L'action évolue toujours à un niveau record.

Hors Bel 20, la cote avait les yeux rivés sur l'action Mithra après les démêlés judiciaires du patron de la biotech liégeoise, François Fornieri, qui a passé la nuit en prison. L'action a lâché plus de 8% à l'ouverture avant de réduire ses pertes à 2,28% en clôture.

Bone Therapeutics a grappillé 2,50% à 2,87 euros. Les suiveurs de la biotech chez Kepler Cheuvreux ont toutefois réduit leur objectif de cours à 5,2 euros, contre 5,7 euros précédemment. La recommandation reste à "acheter".

Toujours dans le secteur de la santé, MDxHealth   (-0,40% à 1,00 euro) a levé 25 millions d’euros lors d’un placement privé de 27,78 millions d’actions réalisé au prix unitaire de 90 centimes.

Econocom (-4,96%) a déçu la cote après la publication de ses résultats annuels. Le groupe informatique a vu ses ventes reculer de plus de 11% en 2020. Il a en outre été très discret sur ses prévisions pour la suite de l'année.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés