Mauvaise connexion entre Econocom et les investisseurs

©REUTERS

Le groupe de services informatiques a publié en avance quelques chiffres pour 2020, ce qui n'a pas été vraiment apprécié du côté des analystes et investisseurs. La confiance est loin d'être rétablie.

Econocom a une nouvelle fois créé la surprise à la Bourse de Bruxelles en dévoilant en avant-première une partie de ses résultats de 2020. Le groupe de services informatiques a fait état d'un chiffre d’affaires de 2,56 milliards d’euros, ce qui représente une baisse de 11,3% par rapport à 2019. "Cette diminution est largement imputable aux effets de la crise sanitaire mondiale qui a considérablement ralenti l’activité économique, et retardé de nombreux projets, tant dans le secteur privé que public, principalement dans l’activité TMF", explique-t-il dans son communiqué.

La société précise toutefois que cette tendance baissière s’est ralentie au quatrième trimestre (-8,4% contre -12,5% pour les neuf premiers mois de l'année).

Qui plus est, son résultat opérationnel courant (ROC) est en légère hausse sur un an, à 122,5 millions d’euros. Le résultat net consolidé a de son côté atteint environ 50 millions d’euros grâce à "la bonne maîtrise des frais financiers, de la charge d’impôts et la contribution légèrement positive des activités discontinuées".

Dernier point positif : Econocom a terminé l'année 2020 avec une trésorerie nette de 20 millions d'euros. Soit une différence positive de 270 millions par rapport à l'année précédente.

"Rétablir la confiance prendra du temps"

Mais les investisseurs ont fait fi de ces résultats, ayant visiblement peu apprécié d'être pris ainsi au dépourvu. L'action Econocom signe la plus forte baisse à la Bourse de Bruxelles ce vendredi. "Une fois de plus, Econocom communique de manière inattendue et cela ne favorise pas le rétablissement de la confiance des investisseurs", déplore Kris Kippers (Degroof Petercam). "Nous espérons que sa communication s'améliorera à l'avenir, car la reconstruction de la confiance prend du temps alors qu'elle peut être perdue rapidement."

"Une fois de plus, Econocom communique de manière inattendue et cela ne favorise pas le rétablissement de la confiance des investisseurs."
Kris Kippers
Analyste chez Degroof Petercam

Il reconnaît cependant que les résultats présentés sont "décents" et en ligne avec les attentes. C'est pourquoi sa recommandation reste à "acheter" avec un objectif de cours de 3 euros.

Même son de cloche du côté de KBC Securities, où l'on note que les chiffres sont conformes aux communications antérieures et aux attentes. "Compte tenu des informations limitées fournies concernant les désinvestissements (et leur impact sur le chiffre d'affaires, le ROC et le résultat net), une comparaison détaillée sur base trimestrielle ou par rapport à nos prévisions est difficile à faire", indique cependant l'analyste Thomas Couvreur. On attend les données définitives pour le 24 février prochain.

Et même si Econocom affirme être "en ordre de marche pour reprendre le chemin d'une croissance durable", il préfère rester prudent étant donné que la crise sanitaire continuera à peser sur la société "pendant un certain temps". "La visibilité limitée pour Econocom reste un problème". Sa recommandation tombe par conséquent à "conserver" contre "accumuler" auparavant.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés