MDxHealth sous le feu des projecteurs (+débriefing actions belges)

Les actions ING, KBC et AB InBev ont pesé sur le Bel 20. Les télécoms ont souffert. Galapagos et les autres biotech également, à l'exception toutefois de MDxHealth.

Au terme d'une séance hésitante, la Bourse de Bruxelles a fini en baisse, ce lundi, les investisseurs ayant choisi de limiter leur exposition au risque dans un contexte d'incertitude liée au regain des contaminations au coronavirus et aux tensions ravivées entre les États-Unis et la Chine. En clôture, le Bel 20 a perdu 0,81%.

L'indice belge a été pénalisé par le recul des valeurs bancaires, habituellement ciblées par les ventes d'actions en raison des risques de mauvais crédits en cas de dégradation de la conjoncture économique. ING a cédé 1,71% et KBC s'est repliée de 1,45%.

Un autre poids lourd du Bel 20, AB InBev , a également battu en retraite. L'action du groupe brassicole a abandonné 2,33%. Le courant vendeur qui a touché les marchés a particulièrement affecté les titres des sociétés fortement endettées, telles que le groupe belge.

Les actions des télécoms ont été sous pression après la publication des résultats inférieurs aux attentes de KPN aux Pays-Bas. Proximus s'est dépréciée de 1,39% et Telenet a reculé de 2,58%.

Le regain d'aversion au risque a pesé sur les valeurs biotechnologiques qui avaient attiré la spéculation au cours des derniers mois. Galapagos a perdu 1,19%, après avoir déjà abandonné 5,60% la semaine dernière.

Hors Bel 20, Kiadis , spécialiste de l'immunothérapie cellulaire, a chuté de 3,77%.

MDxHealth a fait exception: l'action de cette biotech s'est envolée de 18,25%. La société spécialisée dans les tests diagnostics a annoncé, ce lundi, que le SelectMDx, son test pour le cancer de la prostate, avait été inclus dans les guidelines 2020 du National Comprehensive Cancer Network pour la détection précoce du cancer de la prostate.

Les nouvelles restrictions dues à la dégradation de la situation sanitaire ont pesé sur l'action du groupe de cinémas Kinepolis , qui a chuté de 6,43%. Les investisseurs anticipent que la recrudescence des contaminations pèsera plus qu'espéré sur les chiffres de fréquentation des salles obscures.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés