Melexis pourrait être victime du virus Covid-19, selon ING

Le virus Covid-19 pourrait affecter les ventes de l'entreprise belge dans les prochains mois

Sensata Technologies, le plus gros client de Melexis, s'attend à un impact du virus Covid-19 sur ses ventes. Selon ING, le groupe belge devrait lui aussi subir l'effet négatif du coronavirus à l'avenir.

Melexis  , dont l'action a bondi de 6,17% à 75,75 euros mercredi, se montre-t-elle trop optimiste? D'après ING ("conserver", objectif de cours de 62 euros), le virus Covid-19 pourrait affecter les ventes de l'entreprise belge dans les prochains mois. "Nous voyons un risque d'impact du coronavirus sur Melexis dans le courant de 2020", indique Marc Hesselink, analyste chez ING, dans une note publiée mercredi.

"Les prévisions de Sensata Technologies ne cadrent pas avec les très solides perspectives de revenus de Melexis pour le premier trimestre 2020."
Marc Hesselink
Analyste chez ING

Pourtant, lors de la présentation de ses résultats annuels, Melexis avait agréablement surpris les investisseurs en annonçant des perspectives supérieures aux attentes pour le premier trimestre. Son action avait bondi de plus de 13% ce jour-là.

Mais ING rappelle que, lors d'une conférence avec les analystes financiers, Melexis avait précisé qu'elle n'avait pas inclus d'impact du coronavirus dans ses prévisions. La banque est alors allée vérifier comment se portait le principal client de Melexis, Sensata Technologies  , une société américaine cotée à Wall Street.

Coûts du coronavirus

Ce groupe spécialisé dans les senseurs et les capteurs électroniques a publié ses résultats annuels mardi. Dans un communiqué, son directeur financier explique que les prévisions pour 2020 "incluent la meilleure estimation possible de l'impact, sur les affaires, de la récente propagation du coronavirus". Et de chiffrer l'impact négatif en question à 40 millions de dollars sur les ventes et à 20 millions de dollars sur le résultat opérationnel au premier trimestre.

12%
.
En 2018, Melexis a réalisé 12% de son chiffre d'affaires sur le marché chinois. La moitié de ses ventes ont eu lieu en Asie.

Ces montants tiennent compte à la fois de la baisse de revenus attendue et des coûts liés au Covid-19. Sensata ne devrait récupérer, au terme de l'année 2020, que très peu de ces impacts négatifs attendus au premier trimestre.

Exposition à la Chine

Pour Marc Hesselink, "cela ne cadre pas avec les très solides perspectives de revenus de Melexis pour le premier trimestre 2020". L'analyste d'ING estime qu'"il peut y avoir facilement un trimestre de décalage dans la performance" du groupe belge par rapport à celle du groupe américain, ce qui expliquerait l'écart entre leurs prévisions. C'est pourquoi il s'attend à un effet négatif sur les chiffres de la société de Tessenderlo dans les prochains trimestres, "étant donné, en particulier, que Melexis a une exposition élevée à la région Asie-Pacifique", souligne-t-il.

En 2018, le spécialiste des semi-conducteurs avait réalisé la moitié de son chiffre d'affaires en Asie. Cette année-là, 12% de ses ventes avaient été réalisées sur le marché chinois.

Melexis publiera ses résultats du premier trimestre le 29 avril.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés