Publicité

Ontex victime de la flambée des prix des matériaux

Ontex a publié des résultats sous les attentes du marché. ©Wim Kempenaers (WKB)

Ontex a déçu les investisseurs avec ses résultats. Les analystes ont relevé que le groupe a été touché par la hausse des prix des matériaux, qui a rogné ses marges bénéficiaires.

40
millions d'euros
Ontex a publié un bénéfice d'exploitation ajusté en recul de 29% sur un an.

Ontex a vécu une séance difficile après la publication de ses résultats. L'action s'est effondrée de 11,16% après que le spécialiste des produits d'hygiène personnelle a publié un bénéfice d'exploitation ajusté en recul de 29% par rapport à la même période il y a un an, à 40 millions d'euros, alors que les analystes n'avaient prévu qu'un repli sous 10%.

Esther Berrozpe, CEO d'Ontex, a évoqué "la crise sans précédent des matières premières et de la chaîne d'approvisionnement", qui "a eu un impact à la fois sur les coûts et sur notre capacité à nous approvisionner", et, dans la foulée "a eu un impact très significatif sur nos résultats du troisième trimestre".

"En raison de la structure des contrats, traverser la tempête inflationniste due à la flambée des prix des matériaux prendra un certain temps."
Wim Hoste
Analyse chez KBC Securities

"Les résultats du troisième trimestre confirment une fois de plus que la vie est une lutte pour Ontex avec les perturbations de la chaîne d’approvisionnement déprimant les progrès sur la ligne supérieure sur sa marge. Cela a forcé un autre avertissement sur les bénéfices", a constaté Fernand de Boer, analyste chez Degroof Petercam. "En raison de la structure des contrats, traverser la tempête inflationniste due à la flambée des prix des matériaux  prendra un certain temps", a souligné Wim Hoste, analyste chez KBC Securities. "L'entreprise réduit agressivement les coûts en arrière-plan, mais pas assez rapidement pour compenser les augmentations des matières premières et des coûts de transport non couvrables", a relevé Reginald Watson, analyste chez ING.

Des analystes optimistes

"Une fois que les pressions inflationnistes s'atténuéront, les marges d'Ontex devraient rebondir."
Fernand de Boer
Analyste chez Degroof Petercam

Aucun des trois analystes n'a changé sa recommandation sur le titre, qui est fixé à "acheter". Ils n'ont pas non plus touché à leur prix cible, allant de 13 à 18,71 euros. "Nous prévoyons que la dynamique des bénéfices s'améliorera finalement grâce aux initiatives d'amélioration (objectif de 60 millions d’euros pour 2021 et 120 millions d’euros d'ici 2023) et nous rappelons que les ambitions 2023 supposent un retour de la marge de bénéfice d’exploitation brute à 12,5-13,5% (vs 11,3% en 2020) avec un 2-3% annuel  de taux de croissance du chiffre d'affaires", a indiqué Wim Hoste. "Une fois que les pressions inflationnistes s'atténueront, les marges devraient rebondir", a pointé Reginald Watson.

"Nous ne nous attendons pas à des changements importants dans les estimations car au moins une partie du marché a déjà anticipé la faiblesse", a relevé Fernand de Boer. Mais il a aussi ajouté que "le mauvais résultat du bénéfice d’exploitation signifie que l'effet de levier est à nouveau à l'honneur malgré une réduction de 4,6% en glissement annuel de la dette nette".

Les points clés

  • Ontex a publié un bénéfice d'exploitation ajusté sous les attentes du consensus des analystes.
  • Le groupe a évoqué l'impact de la hausse des prix des matériaux sur sa marge bénéficiaire.
  • Mais les analystes restent confiants pour la société. Aucun n'a changé sa recommandation.
  • Les objectifs de cours sur l'action restent aussi inchangés, entre 13 et 18,71 euros.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés