Oxurion poursuit sa descente aux enfers (débriefing actions belges)

©Photo News

La Bourse de Bruxelles a repris des vives couleurs ce mercredi, portée par plusieurs poids lourds de la cote. Oxurion s'enfonce encore dans le rouge malgré le soutien d'un broker toujours optimiste.

Après avoir ouvert en légère hausse (+0,29%), le Bel 20 n'a cessé de prendre de la hauteur tout au long de la séance ce mercredi. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé sur une progression de 1,06% à 3.525,25 points. Au sein des valeurs qui le composent, les trois marches du podium ont été remportées par Barco (+3,21% à 179,80 euros), Ontex (+2,57% à 13,99 euros) et Solvay (+1,90% à 90 euros).

Le groupe Colruyt (+1,17% à 45,85 euros) a annoncé son intention d'accélérer son développement en France, avec pour objectif d'ouvrir entre 5 et 7 nouveaux magasins par an (contre 3 ou 4 auparavant). Aucun détail financier n'a toutefois été dévoilé. Lire notre article

L'action du distributeur a également profité du soutien d'un de ses administrateurs. Wim Colruyt a acquis le 24 juillet 10.000 titres pour 476.279 euros, ou 47,63 euros par action. C'est la deuxième fois qu'il achète des titres depuis que le groupe a publié, en juin, des résultats décevants. Fin juin, l'administrateur a acheté 10.000 actions au prix de 50,58 euros l'unité cette fois.

OPA réussie sur Connect Group

Hors Bel 20, Oxurion a poursuivi sa chute entamée mardi (-42,91%) en lâchant 10,69% à 2,84 euros. Rappelons que la biotech a présenté des résultats décevants pour son essai clinique de phase IIa sur son produit THR-317. "Néanmoins, il y a encore de l'espoir pour le THR-317 dans le traitement de MacTel1, une maladie oculaire rare pour laquelle il n’existe aucune option thérapeutique satisfaisante. Les résultats de l'étude de phase 2 en cours sont attendus pour fin 2019, début 2020", signale Kepler Cheuvreux. C'est pourquoi le broker a maintenu sa recommandation à "acheter".

La société immobilière Qrf (+0,67% à 15 euros), spécialisée dans les immeubles commerciaux, a dévoilé mercredi matin ses chiffres semestriels. Son résultat locatif net est resté stable au premier semestre, à 7,77 millions d'euros. Le résultat EPRA affiche une progression de 7,8% à 4,62 millions d'euros soit 0,67 euro par action. Sur cette base, Qrf envisage pour 2019 un dividende d’au moins 0,80 euro.

Enfin, l'offre lancée sur Connect Group (+2,56% à 1,60 euro) par son principal actionnaire Huub Baren est un succès. Avec sa société IPTE, il détient désormais 97,21% du capital. La réouverture obligatoire de l'offre, au même prix (1,60 euro par action), est maintenant prévue du 3 au 23 septembre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect