Pas de razzia sur Ageas (débriefing actions belges)

©BELGA

Sofina et Aperam sont les uniques valeurs du Bel 20 a avoir perdu des plumes ce lundi. Ageas, cible d'une OPA, n'a pas fait grand bruit.

Bruxelles n'a pas fait exception à l'accalmie constatée sur les marchés européens, alors que Wall Street est en congé. Le Bel 20 a glané 1,47% pour repasser au-dessus des 3.350 points, avec seulement 2 valeurs sur 20 dans le rouge.

Si argenx (+4,15%) et UCB (+3,24%) se sont disputés la position de tête de l'indice de référence, les regards des investisseurs étaient plutôt tournés vers Ageas . L'assureur a rejeté une tentative d'OPA menée par BE Group. Une approche qui pourrait en appeler d'autres, à en croire certains suiveurs de l'action. En début de séance, le titre a grimpé jusqu’à 3% avant d’effacer une large partie de ses gains pour terminer sur une hausse de 0,67%.

Umicore (+2,34%) était également bien placé. Selon la presse flamande, le groupe spécialisé dans le recyclage de métaux cherche à racheter 230 maisons proches de son usine de Hoboken après une augmentation du niveau de plomb dans le sang de certains résidents.

Sofina (-1,71%) poursuivait sa cure d'amincissement. Le holding, très exposé aux valeurs technologiques, traverse une vague de prises de bénéfice pour la seconde séance consécutive. Il faut dire que le titre a grimpé de plus de 60% depuis la mi-mars.

Sur le marché secondaire, Econocom (-6,29%) a vu rouge après être entré en négociations exclusives avec le groupe Bourbon pour reprendre Les Abeilles, le spécialiste français du remorquage et sauvetage en haute-mer. Une arrivée en mer du champion de la transformation numérique que le marché a eu du mal à comprendre.

Euronav a avancé de 2,86%. L'armateur a acquis 400.000 actions propres pour 3,05 millions d’euros entre le 27 août et le 2 septembre. Euronav détient désormais 6,51% de son capital.

Sioen (-1,82%), qui a dégagé un bénéfice supérieur aux attentes, a reçu un commentaire positif de la part des analystes de KBC Securities, agrémenté d'un relèvement de son objectif de cours. Deux nouvelles qui n'ont pas permis au titre du fabricant textile de progresser.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés