Pire séance de l'année pour le Bel 20

©BELGA

Les détachements de dividendes de KBC et AB InBev ont pesé sur le Bel 20. L’avertissement sur résultat de Solvay a été durement sanctionné. Berenberg a enfoncé Umicore. Aperam a flanché.

La Bourse de Bruxelles a fait pâle figure en Europe ce mardi. Le Bel 20  affiche le plus net recul du jour parmi les principaux indices boursiers européens. L’indice belge a baissé de 2,33%, ce qui constitue sa plus forte baisse en une séance en 2019. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a été affecté par les reculs marqués des actions Solvay, KBC et AB InBev, entre autres.

Solvay  a chuté de 6,69%. Le groupe de chimie a lancé un avertissement sur résultat. Il anticipe désormais un résultat opérationnel brut stable ou modestement négatif. Solvay fait aussi état d’une baisse de ses volumes au premier trimestre.

Les résultats trimestriels d’AB InBev  n’ont guère été mieux accueillis. Le titre du groupe brassicole a reculé de 3,56% en clôture. Le groupe belgo-américain a pourtant annoncé une forte croissance de ses ventes et entrevoit toujours une belle progression en 2019. De plus, il a annoncé la mise en Bourse d’une part minoritaire de ses activités asiatiques. Les investisseurs ont toutefois pu craindre que cela soit insuffisant pour parvenir à l’objectif de désendettement qu’AB InBev s’est assigné. Une bonne partie du recul de l’action était toutefois due au détachement d’un coupon de 1 euro brut. Sans cela, le titre du groupe brassicole aurait limité son repli à 2,32%.

C’est également le cas pour le titre KBC , qui a perdu 5,64% en clôture. Mais abstraction faite du détachement du dividende de 2,50 euros brut, l’action du groupe bancaire aurait affiché une baisse de 1,84%. Ces coupons ont néanmoins largement affecté la performance du Bel 20.

Umicore  a aussi pesé sur l’indice belge. Le titre du groupe spécialisé dans la technologie des matériaux a fléchi de 3,06% après une note pessimiste de Berenberg.

Aperam  figure aussi parmi les plus nettes baisses du jour au sein de l’indice vedette du marché belge. L’action de l’aciériste a chuté de 4,08%. Les valeurs liées aux matières premières ont été malmenées en Europe, sur fond de baisse des prix des métaux industriels et du pétrole. Aperam a aussi souffert de prises de positions d’investisseurs en prévision de la publication de ses résultats trimestriels mercredi matin.

À la hausse, Colruyt  (+ 1,47%) a bénéficié du repli des investisseurs vers les valeurs dites défensives.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés