Pire série du Bel 20 depuis la remontée boursière (débriefing actions belges)

©Photo News

Le Bel 20 a subi trois baisses consécutives, ce qui n'était plus arrivé depuis la mi-mars. AB InBev, victime de la très lente reprise de l'horeca, a encore pesé sur l'indice belge. Colruyt a été soutenu par un avis d'analyste.

Troisième recul d'affilée pour le Bel 20  (-1,28% mercredi en clôture). L'indice belge n'avait plus affiché une aussi mauvaise série depuis le 12 mars, peu avant que les marchés touchent leur plancher après le krach boursier dû à la pandémie de coronavirus.

L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles avait repris 40% entre le 17 mars, jour où il avait touché son point bas de la crise, et vendredi dernier. Alors que les signes d'un redressement rapide de l'économie restent rares, des prises de bénéfices semblaient inévitables.

Mercredi, il a aussi fallu composer avec les prévisions inquiétantes de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui table désormais sur une récession économique de 6% cette année.

Enfin, les investisseurs ont préféré jouer la carte de la prudence dans l'attente de la décision de la Réserve fédérale américaine en soirée.

Une nouvelle baisse d'AB InBev  (-2,89%) a pesé sur le Bel 20. L'action du groupe brassicole venait de bondir de 36,53% en deux semaines, ce qui a incité certains investisseurs à prendre leurs bénéfices depuis lundi. Par ailleurs, le groupe belge est victime de la très lente reprise des activités dans le secteur horeca. Le retour de la clientèle vers les cafés et restaurants où le brasseur écoule une grande partie de ses volumes sera très progressif, ce qui n'incite pas à l'optimisme au sujet du chiffre d'affaires d'AB InBev.

Solvay  a reculé de 3,01%. Dans une note publiée mercredi, Exane BNP Paribas réitère son avis de "sous-performance" pour l'action du groupe de chimie. Son objectif de cours reste à 69 euros. Par ailleurs, la participation de BlackRock dans le capital du groupe belge est repassée sous le seuil de 3%.

À l'opposé, Umicore  a gagné 0,21%. UBS a relevé son objectif de cours à 30 euros, contre 23 euros auparavant, mais en maintenant sa recommandation de "vendre".

Colruyt  a pris 2,62% grâce à une note favorable de Degroof Petercam avant la publication de ses résultats mardi prochain.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés