Pourquoi Colruyt chute autant?

Le titre du distributeur est lanterne rouge du Bel 20 et du Stoxx 600. Les investisseurs ont pris leurs bénéfices sur l'action, qui a fortement progressé depuis douze mois. Les perspectives assombries du groupe ont pesé sur le titre.

Colruyt a lourdement chuté suite à la publication de ses résultats annuels.  Ses bénéfices sont en ligne avec les attentes du marché, mais les investisseurs n'ont pas apprécié les prévisions du groupe, qui a indiqué s'attendre à une pression plus forte sur les prix lors de l’exercice en cours. Le titre a connu sa plus forte baisse depuis son introduction en Bourse en 1977.

Les analystes craignaient une chute du cours de l'action. "Pour une action qui est pricée à la perfection et une prime de 38% par rapport à ses concurrents , la moindre déception sur les ventes et son activité peut déclencher des prises de bénéfices", indique Hans D'Haese, analyste chez ING. Il rappelle que l'action a progressé de 38% sur les douze derniers mois. "En annonçant une intensification de la pression sur les prix et les promotions dans un marché belge fort concurrentiel et en déclarant qu'il n'anticipe pas un tournant significatif du climat économique pour le consommateur en Belgique et en France sur le court terme, il fallait s'attendre à une réaction négative du titre sur le marché", relève l'analyste.

Mais le titre semble abonné à la correction une fois par an lors de la publication de ses résultats.

La semaine précédente, Goldman Sachs avait pris les devants en abaissant sa recommandation à vendre contre neutre précédemment. "Nous voyons une combinaison d'une détérioration des conditions de marché avec une valorisation élevée, ce qui accentue le risque à la baisse", avait alors indiqué l'analyste de la banque. 

Valeur mal-aimée

Mais le titre ne trouve pas grâce aux yeux des analystes. Pour rappel, sur les 18 analystes qui suivent l'action Colruyt, 16 sont à "vendre" et deux sont à "conserver". Car ils pointent la valorisation élevée. "L'action Colruyt cote avec une prime de 50 à 70%, ce qui est la prime la plus élevée depuis le début 2009", indiquent les analystes de KBC. Les analystes de Deutsche Bank chiffrent le différentiel à 58% par rapport aux autres distributeurs européens. 

Chez Degroof Petercam, l'analyste Fernand de Boer, qui est le seul avec l'analyste d'ING à encore être à "conserver" sur le titre, envisage de revoir sa recommandation. Il ne voit pas d'éléments qui pourraient donner du tonus à l'action Colruyt, d'autant plus que les investissements programmés par le groupe vont éroder sa marge bénéficiaire.

A 54 euros, le cours de l'action Colruyt est environ 24% supérieur à l'objectif moyen fixé par les analystes.

Pourtant, en 2018, malgré une majorité d'avis négatifs, le titre avait connu une progression de 43% alors que le Bel 20 avait reculé de plus de 18%. Mais depuis janvier, le titre traîne la patte et se place en lanterne rouge de l'indice, qui a lui progressé de plus de 8%. Le titre possède un caractère défensif qui lui attire les investisseurs en cas de remous sur les marchés. De plus, le groupe a relevé son dividende à  1,31  euro pour son exercice écoulé contre 1,22 euro l’année passée. Il affiche un rendement brut du dividende de 2,25%, particulièrement appréciable en cette période de faibles taux d'intérêt.

Publicité
Publicité

Echo Connect